Le voyage d’Emmanuel Macron en Guyane s’annonce tendu. L’Elysée a fait parvenir une note aux journalistes qui suivront son déplacement et ça ne passe pas du tout. Pour les élus locaux, le texte respire la ''mentalité coloniale''.

Emmanuel Macron sera en Guyane du 26 au 28 octobre, mais le voyage s’annonce d’ores et déjà tendu avec les élus locaux. Ces derniers ont découvert avec stupeur la note envoyée par les services de l’Elysée aux journalistes qui suivront le chef de l’Etat.

Il est notamment conseillé aux journalistes de : "ne pas consommer l’eau du robinet, glaçons, légumes crus, poissons œufs (…) et des viandes insuffisamment cuites". La note assure par ailleurs que la Guyane est touchée par l’épidémie du virus Zika.

 

  

Les services de l’Elysée ont également déconseillé aux journalsite d’avoir "des relations sexuelles non protégées avec des partenaires à risque d’êtres infectés par le virus (Zika)", et ajoute : "la baignade en eau douce (même partielle et de courte durée) doit être proscrite durant la durée du séjour". La réactions des élus Guyanais n’a pas tardé : ils sont furieux.

Des préjugés et relents colonialistes

Dans un communiqué, l’association des maires de Guyane a fait part de son indignation et évoque tout simplement une note insultante. Interrogé par BFM, le président de l’AMG, David Riché rappelle : "A l'époque, quand on partait dans les colonies, c'était ce genre de notes qu'on adressait."

Il s’insurge des raccourcis et préjugés. "Cela voudrait dire que nous Guyanais, sommes en danger quand nous buvons l'eau du robinet ? Cela signifie que l'Etat est conscient que nous nous empoisonnons. Nous, nous l'ignorions", explique-t-il avant de rappeler que la Guyane n’est pas touchée par l’épidémie de Zika. Il déplore que le territoire soit considéré comme un "pays du tiers-monde".

Publicité
"On est le deuxième port européen. S'ils partaient demain en Bretagne, et que les services de l'Etat leur disaient de ne pas boire l'eau du robinet, parce qu'il y a beaucoup d'industries, ou d'élevage de porc, ou bien de ne pas y manger les légumes, vous vous imaginez l'effet que ça ferait? Même si nous sommes à 8.000 kilomètres de Paris, nous sommes Français", ajoute-t-il. l’Elysée a contacté le journal France Guyane et concédé "une erreur". La note a été actualisée et ne mentionne plus les conseils alimentaires, ni le virus Zika. .

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité