Le coup de sang d’Edouard Philippe

Pour le Premier ministre, les partisans de la retraite à 62 ans n’ont pas à se servir de la réforme comme prétexte pour lancer les hostilités au sein du parti.

"Il est incroyable que des gens se revendiquant de l'AOC d'En Marche (appellation d'origine contrôlée, NDLR) se sentent plus légitimes que moi, qui suis Premier ministre, pour porter le programme du président", a-t-il tonné.

Et d’ajouter : "Ceux qui viennent de gauche sont tellement contents de faire de l'entre-soi, on va voir ce que ça donne si ceux de droite s'en vont."

S’il se sent soutenu par Gérald Darmanin, Sébastien Lecornu et Bruno Le Maire, il estime que certains membres de la majorité (surtout les anciens socialistes) tentent de créer des points de discordes entre lui et Emmanuel Macron.

"Je ne peux pas tolérer que des députés essayent de me monter contre le président de la République. Je n'en voudrai jamais à quelqu'un qui a une idée et qui débat mais j'arrêterai tous ceux qui veulent jouer le petit jeu du Premier ministre contre le chef de l'État", a-t-il clamé.

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.