Réforme des retraites : de qui s'inspire vraiment Macron ?AFP
La réforme des retraites devrait être conduite par le gouvernement cette année. Mais par quelle figure politique cette réforme est-elle inspirée ?
Sommaire

Réforme des retraites : un chantier périlleux

Une tâche périlleuse attend le gouvernement d'Emmanuel Macron et Edouard Philippe à la rentrée : celle de la réforme des retraites. Cette réforme à haut risque devrait supprimer les quarante régimes spéciaux existants et mettre en place leur fusion dans un régime unique. En 1995, un projet de réforme similaire avait mis les syndicats dans la rue et paralysé le pays, avant d'être finalement retiré par Alain Juppé, Premier ministre de l'époque.

A la surprise générale, l'âge légal de départ ne devrait pas être modifié. Le gouvernement devrait en revanche rallonger la durée de cotisation (ce qui revient peu ou prou à la même chose).

Mais outre Jacques Chirac et Alain Juppé, de qui s'inspire réellement cette réforme des retraites ? Selon Le Figaro, Emmanuel Macron tendrait à prendre exemple sur le quinquennat Hollande pour la philosophie générale de cette réforme.

Nicolas Sarkozy et François Fillon avaient, eux, fait le choix de la rupture en portant l'âge légal de la retraite de 60 à 62 ans. Leur gouvernement avait alors été confronté à treize journées de mobilisation syndicale en l'espace de dix mois.

François Hollande, plus prudent, avait simplement fait passer la durée de cotisation de 41,5 à 43 annuités. Emmanuel Macron tente de s'inspirer de cette méthode, l'âge de départ étant un sujet anxiogène pour les Français. Le président est également désireux de ne pas s'aliéner la CFDT, seul syndicat susceptible de soutenir sa réforme. Exit donc "l'âge d'équilibre" défendu par Edouard Philippe devant l'Assemblée nationale.

Emmanuel Macron et François Hollande : même combat ?

A l'origine, il était également prévu par le gouvernement Macron d'accélérer la mise en place de la réforme Touraine. Adoptée en 2014, cette loi prévoyait de moduler la durée de cotisation en fonction de l'année de naissance du contribuable. L'exécutif envisagerait toutefois d'y renoncer.

Macron et Hollande, même combat ? Il convient en effet de rappeler qu'Emmanuel Macron a travaillé au gouvernement de François Hollande dès 2012. D'abord en tant que secrétaire général adjoint de l'Elysée en charge des questions économiques. A ce poste, il orchestre les nombreuses hausses d'impôt enregistrées au début du quinquennat Hollande. Il soumet notamment au président la proposition de taxe à 75%. Il devient ensuite ministre de l'Economie sous le gouvernement de Manuel Valls.

Les consultations des partenaires sociaux autour de la réforme des retraites ont d'ores et déjà commencé. Le gouvernement espère parvenir à un projet de loi "dans les mois qui viennent".