Rachida Dati siège de nouveau avec Les Républicains parisiens au Conseil de Paris. Ce retour a notamment été rendu possible par le départ de sa meilleure ennemie : Nathalie Kosciusko-Morizet.

Rachida Dati fait à nouveau partie du groupe Les Républicains au Conseil de Paris. La maire du VIIème arrondissement de la capitale n’y était plus rattachée depuis deux ans, suspendue, faute d’avoir réglé ses cotisations, qui comme le relève Le Figaro étaient de 100 euros par mois. Elle accumulait alors une dette de 6000 euros à l’égard du groupe Les Républicains.

Rachida Dati a-t-elle réglé ce qu'elle devait ? La question fait grincer des dents quelques élus. "La facture doit quand même approcher les 10 000 euros", confie un membre dans Le Parisien. La présidente du groupe, Florence Berthout, est restée vague. "Les statuts du groupe prévoient une suspension de tout élu qui ne paye pas ses cotisations. Aujourd’hui, Rachida Dati les repaye", a-t-elle dit, ajoutant quant à la fameuse dette : "nous verrons avec le bureau".

Bisbilles avec NKM

Publicité
Le retour de Rachida Dati au sein des Républicains peut par ailleurs s’expliquer par le départ de Nathalie Kosciusko-Morizet. C’est la conseillère du 14ème arrondissement qui était présidente du groupe LR lors de la suspension de l’ex-ministre de la Justice. NKM, avec qui Rachida Dati entretient depuis nombre d’années une relation très tendue, a quitté l’été dernier le groupe LR du Conseil de Paris pour en rejoindre un autre : Parisiens Progressistes, Constructifs et Indépendants.

Certains ne voient cependant pas le retour de Rachida Dati d’un bon œil. "Je ne vois pas bien où se situe la bonne nouvelle", a tancé un élu dans Le Parisien.

En video - "Le grand facho" : Rachida Dati s'en prend ouvertement à une figure de la droite

mots-clés : Rachida dati

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité