L'ancienne garde des Sceaux publie un livre dans lequel elle règle ses comptes. A gauche comme à droite, beaucoup ne sont pas épargnés.
Rachida Dati a-t-elle vraiment de quoi terroriser la classe politique ?AFP

La classe politique française doit-elle avoir peur de Rachida Dati ? L’ancienne garde des Sceaux, désormais maire du 7e arrondissement de Paris, publie un livre baptisé La Confiscation du pouvoir, dans lequel elle dit régler ses comptes avec de nombreux hommes politiques. Perçue comme une personnalité clivante au sein de son propre camp, Rachida Dati assume sa brutalité, allant, selon Le Parisien, jusqu’à s’en vanter : "Qui ne s’est pas enorgueilli d’avoir en sa possession un SMS prouvant ma brutalité ?", s’interroge-t-elle dans son livre. Investie tête de liste des Républicains pour les municipales à Paris, Rachida Dati affirme qu’elle "n’a pas peur" de ceux qui cherchent à lui nuire : "Qu’ils économisent leur énergie (…) Je sais qu’ils sont prêts à tout, même à monter de toutes pièces des affaires contre moi", écrit-elle dans son livre, cité par Le Parisien.

Rachida Dati "n'a absolument pas peur"

Si, en politique, les coups s’échangent comme sur un ring, Rachida Dati ne jouerait pas dans la même catégorie, selon un ancien ministre de Nicolas Sarkozy. Interrogé par L’Express, il affirme que "Rachida a une grande qualité : elle va au clash. Elle n’a absolument pas peur. Elle prend des coups, elle en donne. Simplement, elle ment comme elle respire et ne recule devant rien". Cet ancien ministre livre ses méthodes, affirmant que la maire du 7e arrondissement "menace par exemple de révéler que vous touchez de l’argent indûment, alors qu’évidemment vous n’en touchez pas. Mais, le temps que vous le prouviez, les dégâts seront faits. Donc, vous la fermez". Un comportement à la Tonton Flingueur ? Interrogée par le magazine Elle, qui consacre un portrait à Rachida Dati, une ancienne députée Les Républicains confirme qu’elle "est une tueuse". Selon le magazine, "elle aurait en effet accumulé des infos gênantes sur certaines personnes", au point d’être surnommée "Rachida Data".

Dans son livre, Rachida Dati affirme qu’elle "encaisse les coups, avale les affronts, lave les humiliations", précisant prendre sa mère comme exemple pour l’avoir "vu faire". Certains ont raison d’avoir peur de cette vengeance couchée sur papier car, comme le précise Le Figaro, ils y sont critiqués pour l’avoir dénigrée : François Hollande, Arnaud Montebourg, Daniel Cohn-Bendit ou Claude Guéant ne sont pas épargnés dans le livre. Elle y évoque également un "sénateur parisien", dont elle tait le nom mais qui, avec d’autres "n’hésitent pas utiliser des méthodes de gangsters les plus ignobles". Selon L’Express, elle s'en prend également à Gérard Larcher, Bruno Retailleau, Pierre Charon, Frédéric Péchenard et Brice Hortefeux. Concernant François Hollande, Rachida Dati n’a pas hésité à dévoiler un échange de messages lors duquel l'ancien président de la République s’est trompé de destinataire. Un texto qui aurait pu être "humiliant" pour Rachida Dati mais qu'elle vient de tourner à son avantage en l'évoquant publiquement, avant le principal intéressé.

Remportez un chèque cadeau de 500€ et offrez-vous un vélo électrique en participant au grand jeu concours.

Vidéo : Quand Brigitte Macron a sauvé François Hollande de l'embarras

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.