Lors du procès du couple Fillon, le tribunal est revenu sur le travail de l'épouse, au sein de La Revue des Deux Mondes. La présidente a alors lu des commentaires désobligeants visant la femme de l'ex Premier ministre.
Sommaire
"Qu'elle se prenne un amant" : Penelope Fillon attaquéeAFP

La deuxième semaine du procès du couple Fillon a pris fin jeudi 5 mars 2020. L'ex homme politique et sa femme, sont devant la barre depuis le 24 février 2020 pour tenter de prouver que Penelope Fillon a bien participé à des travaux, dans le cadre de son emploi d'attachée parlementaire. Cette dernière est accusée d'avoir bénéficié d'un emploi fictif à l'Assemblée nationale, durant de longues années. 

Mais lors de cette séance de jeudi, c'est son travail au sein de La Revue des Deux Mondes, de mai 2012 à décembre 2013, qui a été étudié, annonce BFMTV. En effet, cet emploi serait suspecté en partie fictif ou surévalué, selon la chaîne d'info. Ainsi, les deux époux sont poursuivis pour complicité et recel d'abus de biens sociaux. 

Deux critiques publiées en un an et demi

Cet emploi au sein de La Revue des Deux Mondes est "une sorte de défi", pour Penelope Fillon, explique-t-elle à la barre, lors du procès. Elle est alors embauchée par Marc Ladreit de Lacharrière, un ami de longue date de François Fillon, comme conseiller littéraire. La femme de l'ancien Premier ministre y touche un salaire confortable de 3 900 euros net, selon BFMTV, qu'elle même qualifie de "généreux". 

Elle ne publiera pourtant que deux critiques, sur onze produites, et un an et demi passé au sein de la revue littéraire, sous le pseudonyme de Pauline Camille. Lors de l'audience, elle évoque "un travail avec une sensibilité, plutôt que des choses statistiques". Toutefois, la femme de François Fillon ne se sent pas assez sollicitée et utile à la vie de la rédaction, explique la chaîne d'information. Elle aurait même rencontré son employeur, à seulement 5 reprises, sur toute sa période d'embauche. 

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.