Pour sa victoire à la primaire de la droite, François Fillon peut remercier, en partie, un logiciel très efficace. Explications.

"Pour aller chercher plus de voix au second tour, par exemple, on a analysé les scores de Fillon mais aussi le pourcentage d’électeurs sarkozystes. On a pris plusieurs critères et on les a pondérés pour produire une nouvelle carte électorale". Dans Paris Match, Alexandra Dublanche, cofondatrice de la société Federavox, explique le fonctionnement du logiciel qui a aidé François Fillon à battre ses adversaires lors de la primaire de la droite.

A lire aussi -Vie privée, parcours, programme… qui est François Fillon ?

Logiciel utilisé aux Etats-Unis

L'ancien Premier ministre a en effet utilisé le système Federavox, lequel s'avère très efficace pour cibler, précisément, les électeurs potentiels. Le logiciel se concentre sur plusieurs critères, comme les résultats des élections passées, les données de l'Insee ou le taux de participation. Federavox ne date pas de la dernière pluie, puisqu'il a déjà été utilisé par Valérie Pécresse, lors de sa victoire aux régionales en Ile-de-France. La méthode est également appliquée aux Etats-Unis depuis plusieurs années.

Les lieux choisis par François Fillon pour ses meetings ou réunions d'appartements n'étaient donc pas le fruit du hasard. Le candidat s'est basé sur une cartographie politique précise, qu'il réutilisera certainement pour sa campagne présidentielle.

Selon Alexandra Dublanche, Federavox n'est concurrencé, en France, que par le système 50+1. Comme le rappelle Paris Match, il avait été utilisé par François Hollande pour sa campagne présidentielle de 2012. Le programme, crée par trois militants de gauche passés par Harvard, est désormais une arme redoutable au service... d'Emmanuel Macron.

Vidéo sur le même thème - Après sa victoire, François Fillon se compare à un pilote automobile

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Un avion fait un amerrissage d'urgence sur une plage