L'ancien secrétaire d'Etat de Nicolas Sarkozy vient de se faire virer de sa formation politique, et du même coup de l'UDI. 
AFP

L’annonce a été faite jeudi en fin d’après-midi : Rama Yade, ancien secrétaire d’Etat de Nicolas Sarkozy aux Droits de l’Homme et aux Sports, est exclue du Parti radical.

L’ancien membre de l’UMP, qui a rejoint le Parti radical de Jean-Louis Borloo un mois après son départ du gouvernement, le 15 décembre 2010, vient d’en être exclu pour trois raisons, indique la commission de discipline du parti : "La volonté de dénigrer (…) les instances du parti (…) mettant gravement en cause l’image du parti." ; "l’utilisation interdite des fichiers du parti." ; "la prise de position en faveur du vote blanc", lors d’une élection législative partielle dans le Doubs, remportée par le PS face au FN.

Rama Yade pas au courant d’une procédure à son encontre

La direction du Parti radical a précisé que l’exclusion de Rama Yade datait en fait du 11 septembre dernier et que l’intéressée avait un mois pour faire appel, ce qu’elle n’a visiblement pas fait. Pour cause, Rama Yade assure ne pas avoir été informée d’une procédure menée à son encontre. Contactée par Médiapart, celle-ci a dénoncé une "intox" et dit attendre "qu’ils aillent au bout de ce processus qui n’a aucun sens."

A lire aussiVIDEO : Rama Yade révèle une autre "petite phrase" de Nadine Morano

Comme le Parti radical est l’une des formations de l’Union des démocrates et Indépendants (UDI), Rama Yade est automatiquement exclue de l’UDI par la même occasion. Une double exclusion qui vient parachever une année moribonde pour l’ancienne sarkozyste : en juin 2014, elle a échoué à prendre la présidence du Parti radical mais a contesté en justice le scrutin qu’elle estime entaché de fraudes ; elle a été déboutée en première instance et condamnée à verser 51 000 euros aux avocats de son challenger à la présidence. En février, elle échoue à devenir la chef de file de l’UDI aux élections régionales en Ile-de-France.

Elle va perdre son seul mandat en décembre...

Pour l’instant, Rama Yade est conseillère régionale en Ile-de-France depuis 2010, et son mandat se termine en décembre prochain. L’ancienne secrétaire d’Etat devrait donc perdre son dernier mandat en fin d’année… A moins de rejoindre un autre parti, mais lequel ? Chez les Républicains, Rama Yade n’est plus en odeur de sainteté depuis ses prises de positions dans son livre Carnet de pouvoir où elle égratigne notamment Valérie Pécresse. Il est peu probable – mais pas impossible - que Rama Yade se tourne vers la gauche à qui elle a réservé beaucoup d’attaques quand elle était au gouvernement. Reste le Modem, le parti de François Bayrou qui manque de figures médiatiques, et qui pourrait, en plus de faire une belle prise avec Rama Yade, faire un pied de nez à Nicolas Sarkozy.

Vidéo sur le même thème : Comment Rachida Dati a menacé Rama Yade 

Vidéo : Comment Rachida Dati a menacé Rama Yade