Le Front national avait récemment lancé une campagne auprès des internautes. Cette opération de communication visait à faire rentrer Marine Le Pen dans le "Top 100" du Time Magazine. L'initiative s'est soldée par un échec, le nom de la patronne du FN n'ayant pas été retenu.
© AFPAFP

© AFP

La percée du Front national aux Municipales semble avoir donner des ailes à la direction du parti frontiste. Selon le site StreetPress relayé par Europe 1, le FN s'est récemment adressé à ses sympatisants, leur demandant de se prononcer pour l'entrée de Marine Le Pen au classement du "Top 100" du Time Magazine. Peine perdue, puisque le nom de la présidente du parti d'extrême-droite ne figure pas sur la liste définitive des personnes les plus influentes de notre planète.

Marine Le Pen avait déjà reçu cette distinction en 2011

A l'instar de la présidente du FMI Christine Lagarde, Marine Le Pen faisait cette année partie de la liste des nominées. "En tant que présidente du Front National, Le Pen a récemment conduit son parti à la victoire lors des dernières élections municipales dans son pays", avait expliqué le Time. La patronne frontiste, qui avait déjà remporté la distinction en 2011, a souhaité rééditer cette performance. Pour y arriver, elle aurait déployé tous les moyens. Selon StreetPress, la direction du FN lui aurait envoyé le mail suivant : "Par votre vote, Marine Le Pen a la possibilité de faire partie du classement Time des 100 personnalités les plus influentes du monde".

Le FN dément

Joint par le site d'information, le délégué national à la communication numérique du FN, David Rachline, a catégoriquement nié l'envoi du mail. Selon le maire de Fréjus (Var), ni Marine Le Pen ni la direction du parti ne seraient à l'origine de l’initiative."Je vous garantis que ça ne vient pas de nous. Nos adresses sont extrêmement claires, puisqu’elles ont les noms de domaines de nos sites. C’est très cadré. Si ça avait été nous, je vous le dirais, je n’ai pas de problème avec ça", a-t-il assuré.

Cependant les affirmations de David Rachline ne se sont pas révélées convaincantes. Selon Europe 1, les abonnés à la "Lettre du Front", la newsletter hebdomadaire du FN, ont confirmé avoir également reçu le mystérieux appel au vote. Street Press a également maintenu ses révélations : "C’est la même base de données, celle du parti, qui est utilisée pour envoyer le mail 'Votez Marine'".

Ces témoignages attestent donc la mise en place d'une opération publicitaire non assumée pour assurer la publicité de Marine Le Pen. Une stratégie qui s'est révélée non payante : la patronne du FN ne figure pas dans le classement pour l'année 2014.

Participez à notre grand jeu de l'été ! Remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.