Le 28 janvier dernier, l'épouse de Manuel Valls aurait usé de ses contacts pour faire annuler le PV d'une de ses amies venue la visiter. Les faits sont relatés par le Le Point.  Ce dernier précise en outre que ce ne serait pas la première fois que la femme du ministre de l'Intérieur cherche à bénéficier de passe-droits.
Quand l'épouse de Manuel Valls fait sauter le PV d'une copine©AFP

Anne Gravoin, l'épouse violoniste de Manuel Valls, aurait cherché à faire profiter de passe-droits l’une de ses amies ayant été verbalisée le 28 janvier dernier, dans le 11 ème arrondissement de Paris.

La scène se déroule dans la rue où habitent les Valls : une pervenche verbalise un véhicule Toyota sans ticket de stationnement garé au pied du domicile des époux. Or cette voiture appartenait à une amie d'Anne Gravoin qui avait pourtant pris soin, "via le téléphone de service", de prévenir de l’arrivée de son amie afin qu’elle ne risque pas d’amende.

Un gardien de la paix aurait ordonné à la pervenche qui contrôlait cette avenue de ne pas verbaliser la voiture .Mais sa consigne n’a visiblement pas été entendue par l’agent de surveillance de la voie publique (ASVP).

Une fois informée de l'affaire, l'épouse de Manuel Valls aurait alors immédiatement averti son mari. "Deux heures plus tard, un commandant du groupe de sécurité du ministre de l'Intérieur (GSMI), qui dépend de l'ex-Service de protection des hautes personnalités (SPHP devenu Service de la protection), prend contact avec le gardien de la paix pour lui dire 'qu'il s'occupait de faire le nécessaire'" écrit Le Point.

Récidive ?

Toujours selon le journal l'hebdomadaire, Anne Gravoin n’en serait pas à son coup d’essai. En effet, face à la présence de SDF fréquentant son quartier, elle aurait demandé aux îlotiers de les déplacer ce que son mari a ensuité démenti.

vidéo sur le même thème : Anna Gravoin joue au violon sous les yeux de Manuel Valls 

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.