A l'approche des élections européennes, le Front de Gauche s'est récemment livré à une action plutôt cocasse. A Paris, ses membres se sont en effet déguisés en poulet pour dénoncer le traité transatlantique.
Capture d'écran - Dailymotion

Le Front de Gauche a une méthode assez insolite pour faire entendre ses idées. A une semaine du scrutin européen, l'équipe de campagne du candidat d'Ile-de-France Patrick Le Hyaric n'a pas hésité à enfiler des costumes de poulet. Elle s'est ensuite dirigée vers les piscines de Paris pour dénoncer le retour du commerce de poulets américains contenant du chlore, inscrit dans le traité transatlantique. Depuis 1997, la vente de volailles outre-Atlantique dans l'Union Européenne est interdite. En cause : les méthodes de désinfection au chlore utilisées par les éleveurs pour lutter contre les salmonelles dans les élevages.

"Les peuples européens ont compris que l'Europe qui protège n'est qu'un mensonge"

Alors que le traité transatlantique devrait être débattu à l'Assemblée nationale, le 22 mai, le Front de Gauche en a fait l'un des thèmes majeurs de sa campagne européenne. "Les peuples européens ont compris que l'Europe qui protège n'est qu'un mensonge. Les électeurs doivent comprendre que le Grand marché transatlantique doit être voté par le Parlement européen dès l'année prochaine selon la volonté d'Angela Merkel(...). La mise en place de tribunaux arbitraux permettra aux entreprises privées d'attaquer les Etats sur leurs réglementations pour entrave à la concurrence", a expliqué Patrick Le Hyaric dans les colonnes du Figaro.

La tête de liste Front de Gauche a également promis d'autres démarches insolites de "la brigade des poulets anti-GMT" (voir vidéo ci-dessous) pour sensibiliser les électeurs en vue du scrutin.

Vidéo sur le même thème : la Brigade des poulets anti-GMT : épisode 1

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : La Brigade des poulets anti-GMT : épisode 1

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.