Une réunion s'est tenue mercredi dernier à l'Elysée entre le président de la République François Hollande et le ministre allemand des Affaires étrangères, Franz-Walter Steinmeier. Selon Le Canard Enchainé, Harlem Désir, le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, se serait vu refuser l'accès à cet entretien.

© AFP

AFP

A peine nommé secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, Harlem Désir serait-il déjà boudé par l'Elysée ? Selon Le Canard Enchainé, celui-ci se serait vu refuser d'accès, par le personnel, à une réunion entre le président de la République François Hollande et le ministre allemand des Affaires étrangères, Franz-Walter Steinmeier.

L'huissier aurait reçu les instructions de l'Elysée

Ce dernier était l'invité spécial du Conseil des ministres mercredi dernier à l'Elysée. Juste avant la réunion hebdomadaire des membres du gouvernement, un entretien devait se tenir entre François Hollande, le chef de la diplomatie française Laurent Fabius, son homologue allemand Franz-Walter Steinmeier et Harlem Désir. Mais ce dernier s'est vu refuser l'accès à cette réunion au dernier moment et ce, malgré son statut. "Oui, monsieur le ministre, nous vous avons reconnu, mais nous avons reçu des instructions: cette réunion se tient sans vous", lui aurait en effet déclaré un huissier devant la porte.

Publicité
L'intronisation d'Harlem Désir au Quai d'Orsay à l'issue des municipales avait indigné l'ensemble de la classe politique, notamment l'opposition. Mardi, l'ancien premier secrétaire du PS a tenté de justifier sa nomination ministérielle, réfutant avoir été "débarqué" par l'Exécutif pour son incapacité à diriger le parti. "On a dû considérer que mon expérience européenne, les contacts que j'avais pouvaient être un atout pour défendre nos positions sur l'Europe", a-t-il affirmé sur BFM TV.

Vidéo : Manuel Valls défend Harlem Désir à l'Assemblée nationale:

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité