Mardi, le président de la République a décidé de gracier Jacqueline Sauvage, condamnée à 10 ans de prison. Pourtant, quand il était dans l'opposition, il militait pour la suppression de cette prérogative présidentielle.
AFP

Mardi, le président a décidé d'accorder une grâce totale à Jacqueline Sauvage, condamnée à 10 ans de prison pour avoir tué son mari qui la battait. Une décision prévue par la Constitution et qui fait partie des prérogatives du chef de l'Etat.

La quasi-totalité de la classe politique a salué cette décision, tandis que des magistrats ont, en revanche, dénoncé une décision "consternante" et qui portait atteinte à la justice du pays. "C’est une forme de justice privée au détriment d’une justice démocratique", s'était ainsi insurgé auprès de RT Philippe Bilger, magistrat honoraire.

A lire aussi François Hollande : pourquoi il a gracié Jacqueline Sauvage

"Le PS supprimera la possibilité de grâce et d'amnistie du président"

Un point de vue que pourrait partager... François Hollande lui-même ! En effet, il y a dix ans jour pour jour, celui qui était alors le premier secrétaire du PS s'insurgeait contre l'amnistie accordée par Jacques Chirac à Guy Drut, condamné pour une affaire de marchés publics d'Île-de-France. L'affaire n'a rien à voir avec celle de Jacqueline Sauvage puisqu'il s'agissait alors d'une amnistie et non d'une grâce et qu'elle s'appliquait à un proche du président. 

Cependant, voici ce que disait François Hollande à cette époque (article de l'Obs de 2006) : "Jacques Chirac a été irresponsable en l'amnistiant car il a fait une faute de comportement. Il a lancé le pire des signaux, c'est-à-dire celui qui finalement, dans notre pays, discrédite la fonction politique, puisqu'elle laisse supposer - cette décision - qu'il y aurait deux justices. Donc je crois qu'il y aura nécessairement à faire des modifications institutionnelles au lendemain de 2007. Le Parti socialiste, j'en fais la proposition aujourd'hui, supprimera la possibilité de grâce et d'amnistie du président de la République."

Vidéo sur le même thème : Grâce de J. Sauvage: les doutes des avocats et magistrats

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Disparu en 1968, un sous-marin refait surface