Projet d’"action violente" contre Emmanuel Macron : l'immigration en cause ?

Les membres de la page Facebook des "Barjols", particulièrement active à l’aube du mouvement des gilets jaunes, considéraient l’immigration comme la source principale des maux de la société française.

Dans une conversation interceptée par les policiers, J.P Bouyer avait assuré vouloir s’en prendre au chef de l'État avec un couteau en céramique, non détectable aux contrôles de sécurité, rapporte le Huffingtonpost.

Une action à fort retentissement selon lui, susceptible de le contraindre à disparaître plusieurs mois ou de le mener à la mort. Il avait d’ailleurs admis auprès des enquêteurs avoir évoqué ce projet.

Toutefois, le retraité se jugeant davantage populiste que d’extrême droite, s’était défendu en alléguant des paroles sans aucun début d’exécution.

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.