Sommaire

Une ancienne ministre dans la tourmente : Tracfin à l’origine de l’alerte

Selon Le Parisien, c'est un signalement de Tracfin, l'organisme contre le blanchiment du ministère de l’Économie et des Finances, qui avait alerté la justice sur cette affaire. Le quotidien s’en était fait l'écho en octobre 2013. 

En effet, « une information judiciaire avait été ouverte le 13 juin 2013 sur des mouvements de fonds troublants, environ 200.000 euros, entre 2010 à 2012, entre des associations liées à l’office de tourisme de Saint-Jean-de-Luz et un hôtel de la localité basque. L’hôtel de Chantaco, visé par l’enquête, était alors dirigé par Bernard Marie, ancien député et maire de Biarritz. Sa fille en détient des parts. »

Ce volet de l'enquête a cependant été abandonné par la justice, selon les avocats de Michèle Alliot-Marie.

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.