Le ministre de l'Education nationale a justifié son choix dans une tribune publiée dans l'"Obs", lundi. Un choix de substitution alors qu'elle soutenait à la base le président François Hollande.
AFP

Depuis toujours, Najat Vallaud-Belkacem soutenait la candidature de François Hollande à sa réélection. Mais depuis son renoncement, le ministre de l'Education nationale a dû faire un autre choix.

A lire aussi Najat Vallaud-Belkacem : pourquoi en veut-elle à François Hollande ?

C'est dans l'Obs qu'elle a décidé d'officialiser son soutien à Manuel Valls, candidat à la primaire du PS. "Seul un candidat me semble avoir l’expérience de l’État, forgée dans l’épreuve, qui permet de construire et de porter un projet dans lequel nous pourrons nous retrouver lorsqu’il faudra mener ensemble la campagne présidentielle, puis gouverner : Manuel Valls", écrit-elle dans cette tribune.

"Je sais que Manuel Valls a suscité des désaccords"

Toutefois, Najat Vallaud-Belkacem indique qu'"i l ne s’agit pas de rallier un homme, un parti, un courant, un clan ou une tendance, il s’agit de prendre sa part dans une dynamique collective d’union de toutes les gauches." Et d'expliquer : "Je sais que dans les débats d’hier, Manuel Valls a suscité des désaccords, et des débats. Moi, la première, j’ai eu l'occasion de dire mes différends, et j’ai pu éprouver, à chaque fois, sa sincérité dans le dialogue et la volonté de respecter la décision collective."

Selon elle, "Manuel Valls est surtout l’héritier de ces femmes et hommes de gauche qui ont le courage d’assumer jusqu’au bout l’exercice du pouvoir et ses difficultés en faisant la preuve, en actes, de la force de leurs convictions."

Vidéo sur le même thème : La Manif pour tous a fait une chanson... pour Najat Vallaud-Belkacem !

Vidéo : La Manif pour tous a fait une chanson... pour Najat Vallaud-Belkacem !