Sommaire

La justice

Si Nicolas Sarkozy s'en est pour l'instant sorti dans les affaires dans lesquelles son nom était cité, l'ancien chef de l'Etat n'en a pour autant pas fini avec la justice. La Cour de cassaction examine en effet depuis le 28 janvier le pourvoi de Nicolas Sarkozy dans l'affaire des écoutes, surnommée "affaire Paul Bismuth". En juillet 2014, il avait été mis en examen pour "corruption active", "trafic d'influence" et "recel de violation du secret professionnel", risquant jusqu'à dix ans de prison. "Si son pourvoi en cassation, c'est-à-dire la demande d'annulation juridique, lui était refusé, un renvoi devant le tribunal correctionnel pourrait contraindre les objectifs politiques, à moyen et long termes, du chef des Républicains.", note RTL

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.