Emmanuel Macron, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon… Pour qui pensez-vous voter à la future présidentielle ? Découvrez ce que pourrait être les résultats si le premier tour avait lieu ce dimanche 21 mars 2021.
Présidentielle 2022 : voici les intentions de vote des FrançaisIllustrationAFP
Sommaire

Qui serait élu si la présidentielle 2022 avait lieu actuellement ? L’Ifop, en partenariat avec Marianne, a interrogé les Français pour le savoir. L’enquête a été menée en ligne du 5 au 11 mars 2021, auprès d’un échantillon de 2 554 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d’un échantillon de 2 861 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, précise l’institut d’études opinion et marketing.

Que nous apprend-elle ?

Présidentielle 2022 : les finalistes de 2017 en tête

L’absence de débat politique, en raison de la situation exceptionnelle engendrée par la crise sanitaire, pourrait-elle jouer en la faveur ou la défaveur de certains candidats ? Au vu des résultats obtenus par l’Ifop, il semblerait que le rapport de force actuel "reste dominé par les finalistes de 2017". "Si le premier tour de la présidentielle devait avoir lieu ce dimanche, 28% des suffrages iraient à Marine Le Pen, soit 4 points de plus que dans un précédent sondage réalisé en octobre dernier", note l’institut. Quant à Emmanuel Macron, il arriverait second, avec 24% des intentions de vote (+1).

Suivraient, bien loin derrière, Xavier Bertrand (14%), Jean-Luc Mélenchon (10%), Anne Hidalgo (8%) et Yannick Jadot (6%).

Qu’en serait-il au second tour ? Dans cette conjoncture, le président actuel réunirait 53% des voix face à la leader du Rassemblement National. Soit 13% de moins qu’au second tour de la présidentielle 2017, et 3 points de moins que les intentions de vote d’il y a cinq mois. Le chef de l’État n’obtiendrait en effet pas le soutien des voix mélenchonistes qui, en cas de remake de la précédente présidentielle, s’abstiendraient à 47% ! Les autres électeurs se tourneraient à 28% vers Marine Le Pen et 25% vers Emmanuel Macron.

Pour aller plus loin, l’Ifop s’est amusé à tester d’autres hypothèses…

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.