Sommaire

Présidentielle 2022 : à quoi doit ressembler le candidat idéal des moins de 35 ans ?

Comme leurs aînés, les plus jeunes des électeurs exigent du candidat idéal à l’élection présidentielle qu’il fasse preuve d’une intégrité à toute épreuve : ils sont 86% à juger essentiel que ce dernier ou cette dernière n'ait jamais été condamné dans l’exercice de ses fonctions, nous apprend l’Ifop. Chez les 18-24 ans, le pourcentage est plus élevé encore. Il grimpe à 88%. Ils sont aussi nombreux (73%) a préférer qu’il ou elle puisse justifier d’une expérience professionnelle dans le privé et d’un mandat local. L’appartenance à un milieu modeste est moins primordiale (66%), sauf chez les 25-34 ans, qui sont 76% à en faire un critère important. De toute la population française, ils y sont les plus attachés. En outre, 65% des Françaises et des Français de moins de 35 ans jugent essentiel que le ou la président(e) devrait avoir travail à l’étranger. Cependant, ils sont peu nombreux à estimer nécessaire l’exercice d’un mandat national ou la pratique du pouvoir dans un ministère.

Enfin, les électeurs de moins de 35 ans se font aussi une idée assez précise de la personnalité qu’ils entendent porter aux plus hautes fonctions de la République. Ils sont 95% à vouloir de quelqu’un capable de se remettre en question et pas moins à le vouloir ouvert, à l’écoute. Sa détermination doit être solide pour 96% d’entre eux quand son dynamisme est estimé important par 92% des moins de 35 ans. Sa culture apparaît aussi essentielle à 91% des électeurs les plus jeunes de France… En somme, il ou elle ne serait pas si différent du portrait que brossent leurs aînés.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.