Le candidat de la droite à la présidentielle a rencontré mercredi soir l'ancien président. Il en est ressorti avec une mesure sarkozyste dans la poche, et des accents de campagne digne de son ancien patron.

En quête d'un nouveau souffle dans sa campagne, plombée par l'affaire Penelope Fillon, François Fillon est allé chercher des conseils auprès de Nicolas Sarkozy.

Dans la journée de mercredi, le candidat de la droite a rencontré l'ancien président lors d'un dîner. Et quelques heures après cette rencontre, François Fillon a dégainé une nouvelle mesure : l'abaissement de la majorité pénale à 16 ans. Une idée défendue depuis longtemps par un certain... Nicolas Sarkozy. "Sois plus offensif, empare-toi des sujets d'actualité, exploite les faiblesses de tes adversaires", lui aurait ainsi conseillé l'ex-chef de l'Etat, selon Le Parisien.

Du Sarkozy dans le texte

Dans la soirée de mercredi, François Fillon tenait meeting à Margny-les-Compiègne (Oise). L'occasion pour lui d'appliquer les conseils de son ancien patron, en donnant un coup de barre à droite, à la manière sarkozyste. Au programme : sécurité, immigration et islam.

"Les excités en cagoule qui caillassent les pompiers ne sont pas des rebelles, ce sont des voyous ! Les irresponsables qui tirent à balles réelles sur la police ne sont pas des sauvageons, ce sont des sauvages !" a-t-il dénoncé après les débordements des derniers jours dans les banlieues, à la suite de l'arrestation de Théo à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Publicité
Pour mettre fin "au règne de la loi des caïds et des chefs de bande", Fillon a proposé hier le rétablissement des peines plancher automatiques, la construction de 16 000 places de prison et surtout d'abaisser la majorité pénale à 16 ans, rapporte Le Parisien.

Vidéo sur le même thème : Le porte-parole de François Fillon  nie les accusations du Canard Enchaîné 


mots-clés : Fillon, Sarkozy, Copie

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité