Selon un sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio dévoilé ce mercredi, seuls 13% des Français souhaiteraient que François Hollande soit candidat à la prochaine élection présidentielle, contre 30% pour Dominique Strauss-Kahn.
AFP

Nouvelle claque pour François Hollande. Alors que sa popularité ne parvient pas à remonter au-dessus de la barre symbolique des 20% (un dernier sondage Ipsos pour Le Point l’a fixée à 13%), une nouvelle étudie vient en remettre en couche. Seuls 13% des Français seraient en effet favorables à une candidature de l’actuel locataire de l’Elysée à la prochaine élection présidentielle, selon un sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio. Un score d’autant plus bas qu’il est largement devancé par celui obtenu par DSK. A la question de savoir s’ils étaient souhaitaient voir l’ancien patron du Fonds monétaire international (FMI) se présenter en 2017, 30% ont répondu oui. Et il ne serait pas la seule personnalité politique à récolter autant de voix. Martine Aubry, la maire de Lille, François Fillon, l’ex-chef du gouvernement, et Jean-Louis Borloo, l’ancien ministre de l’Ecologie sont eux aussi plébiscités par 30% des Français pour cette élection.

A lire aussi –DSK et l'affaire du Sofitel : comment François Hollande a réagi en apprenant ce scandale

Seuls 45% pensent que François Hollande sera candidat en 2017Le score obtenu par François Hollande dans ce sondage est cependant à nuancer au regard des intentions que lui prêtent les Français pour la prochaine présidentielle. Seuls 45% pensent en effet qu’il sera candidat alors qu’ils sont  90% à y voir Marine Le Pen, la présidente du Front National et 83% à y voir l’ancien chef d’Etat Nicolas Sarkozy. Près de deux tiers des Français (73%) y voient par ailleurs l’actuel Premier ministre Manuel Valls.

A lire aussi Jacques Hennen : "Manuel Valls est d’une fidélité absolue en politique, il ne trahira pas François Hollande"

"Si le chômage ne baisse pas d'ici à 2017, je n'ai, ou aucune raison d'être candidat, ou aucune chance d'être réélu", avait de son côté indiqué François Hollande au cours d’un entretien accordé au Parisien en avril dernier.

En vidéo sur le même thème : Anne Sinclair parle de l'affaire du Sofitel sur France 2

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.