L'astronaute a été sollicité par le ministre pour reprendre la tête de sa fondation. Une opportunité "tentante" mais incompatible avec son métier. 

Thomas Pesquet aurait pu remplacer Nicolas Hulot. C'est ce qu'on apprend dans les colonnes du JDD de ce dimanche 26 novembre. Après avoir accepté de devenir ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot a contacté l'astronaute afin de lui proposer de le remplacer non pas en tant que ministre, mais à la tête de sa Fondation pour la nature et l'homme. Si Thoams Pesquet a jugé que c'était "tentant", l'Agence spatiale européenne l'en a dissuadé.

Publicité
Elle a en effet jugé que cette fonction n'était pas compatible avec les entraînements de Thomas Pesquet en vue de prochaines missions dans l'espace. Le problème venait également de la connotation trop "politique" du poste. Toutefois, c'ets un refus qui reste provisoire. En effet, l'astronaute a assuré ne pas être contre "un tel engagement en faveur de la défense de l'environnement" quand il en aura fini de sa carrière spatiale.

En vidéo sur le même thème : Pourquoi Thomas Pesquet a refusé la proposition de Nicolas Hulot

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité