L'ancien Premier ministre est privé du titre de grand officier de la Légion d'honneur. La faute à un décret publié en 2008 par Nicolas Sarkozy, alors président de la République, lequel réglemente les conditions d'attribution au grade de l'institution pour les anciens locataires de Matignon.
© AFPAFP

© AFP

Après avoir été à la tête du gouvernement socialiste pendant deux ans, Jean-Marc Ayrault ne pourra plus prétendre à certains distinctions honorifiques. L'ancien locataire de Matignon se retrouve, en effet, privé du titre de grand officier de la Légion d'honneur.

A six semaines de l'échéance

La non-nomination systématique de Jean-Marc Ayrault est le résultat d'un décret signé par Nicolas Sarkozy, alors président de la République. Publié le 22 novembre 2008 dans le Journal officiel, l'arrêté définit les conditions permettant à un ancien Premier ministre de porter le grade honorifique de l'institution. "La dignité de grand officier (de la Légion d'honneur) appartient de plein droit aux anciens Premiers ministres qui ont exercé leurs fonctions durant deux années au moins", précise le texte. Jean-Marc Ayrault ayant exércé sa fonction primo-ministérielle du 15 mai 2012 jusqu'au 31 mars 2014, il ne peut donc accéder au cercle très fermé des pensionnaires de la Légion d'Honneur. Il lui manquait six semaines.

Cette situation a déjà connu un prédécent, notamment avec Dominique de Villepin qui s'était également vu privé de cette distinction. La presse avait alors ironisé sur la volonté de Nicolas Sarkozy de nuire à l'ancien Premier ministre de 2005 et 2007.

Vidéo : Paul McCartney décoré de la Légion d'honneur par François Hollande