L’ex-secrétaire d’Etat débarqué pour "phobie administrative" a fait le parallèle entre son sort et celui d’autres politiques, dont le premier secrétaire du PS "condamné deux fois !"

Décidément, Thomas Thévenoud n’en finit par de ressasser la période où il a dû quitter son poste de secrétaire d’Etat pour ne pas avoir réglé à temps plusieurs factures.

Pour se défendre, l’actuel député de Saône-et-Loire avait d’abord argué d’une "phobie administrative", l’obligeant à repousser sans cesse les échéances de ses dettes. Dorénavant, Thomas Thévenoud a décidé de passer à l’attaque.

Après avoir juré qu’il n’était pas un autre Jérôme Cahuzac, l’éphémère secrétaire d’Etat aurait chargé en privé, selon l’Express, plusieurs hommes politiques à titre de comparaison.

"J’admire François Mitterrand, mais…"

"J'ai été con, je serais encore au gouvernement. Putain, je n'ai volé personne. Regardez le député Patrick Balkany avec ses affaires, regardez Cambadélis, lui, il a été condamné deux fois !", aurait-il fait entendre.

Publicité
Puis, Thomas Thévenoud se souvient de l’époque des années 1980. "J'admire François Mitterrand, mais il n'aurait pas tenu trois semaines comme président, avec la francisque, les écoutes téléphoniques, Mazarine."

Vidéo sur le même thème : Thomas Thévenoud chahuté par un ministre à l'Assemblée

mots-clés : Thomas thévenoud

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité