Invitée hier soir lundi soir sur BFM TV, l'ancienne ministre de la Défense a donné son point de vue sur l'ambiance qui règne actuellement à l'UMP.

À l’UMP, il y a des fessées qui se perdent ! C’est en tout cas ce que considère Michèle-Alliot Marie, interrogée hier par Laurence Ferrari sur BFM TV comme l’ont relevé nos confrères du Scan du Figaro.

En sa qualité d’ancienne patronne du RPR, l’actuelle vice-Présidente du Conseil national de l’UMP a balayé d’un revers l’hypothèse de sa candidature à la tête de l’UMP.

Publicité
Publicité

>> Lire aussi : Pour Bruno Le Maire, l’UMP a besoin de "quelqu’un qui a des couilles "

"J’ai déjà donné" a-t-elle fait savoir, rappelant la difficulté qu’elle a éprouvée à l'époque de s’imposer dans ce monde masculin. "Tiens j'ai parlé des hommes. C'est vrai que parfois il y en a qui méritent une bonne fessée" a-t-elle renchérit faisant référence aux différents règlements de comptes médiatiques ayant cours à l’UMP.

Même si elle ne compte pas se présenter à la tête du parti d’opposition, MAM considère que face au bilan de François Hollande "il y a plus que jamais besoin de l'UMP" (…) où les petites ambitions personnelles passent derrière l'intérêt général". Le message est passé.

>Vidéo sur le même thème : UMP: Jérôme Lavrilleux lâché par les siens - 18/06