Pour Hollande, Valls a pris "la place du mort" en le remplaçant à la primaireAFP
Fin 2016, le président a lâché une petite phrase à ses proches qui montre qu'il ne croyait pas du tout aux chances de Manuel Valls de l'emporter à la primaire de la gauche.

Pour une fois, François Hollande a fait un pronostic juste. Il a vu que la candidature de Manuel Valls à la primaire de la gauche était perdue d'avance.

A lire aussi - Hamon, Fillon, Trump... : les prédictions ratées de François Hollande

Publicité
Publicité

Et en effet, dimanche dernier, Manuel Valls a perdu assez nettement au second tour, ne recueillant que 41 % des suffrages.

"La place du mort"

Cette situation, François Hollande l'avait pressentie dès la fin de l'année 2016, moment où il a renoncé à se représenter à la présidentielle (sous la pression de Manuel Valls ?). Comme le relate Le Monde, le chef de l'Etat a lâché cette petite phrase en privé à ses proches : "Ce que Manuel ne comprend pas, c'est que me remplacer équivaut à prendre la place du mort."

Autrement dit, le Premier ministre de l'époque n'avait aucune chance en voulant remplacer François Hollande pour représenter la gauche à la présidentielle. 

Vidéo sur le même thème : Manuel Valls candidat à la primaire du PS : son discours de candidature