Synergologue et coach pour dirigeants, Stephen Bunard décrypte pour nous le portrait officiel du président Emmanuel Macron. Découvrez tous ces petits détails qui vous ont échappé et leur signification.

Ce jeudi 29 juin, Emmanuel Macron a dévoilé sur son compte Twitter son portrait officiel. Presque deux mois après son investiture, le président de la République a bousculé les codes. Pas de pelouse verte ni de bibliothèque, il a en effet décidé de poser dans un bureau de l’Elysée avec derrière lui, une fenêtre grande ouverte offrant une vue sur un ciel bleu et la cime de plusieurs arbres. En arrière-plan de chaque côté de lui figurent les drapeaux français (à sa droite) et européen (à sa gauche). Sur le bureau on note également la présence de deux smartphones empilés, d’un livre ouvert, d’une statuette et une horloge.

"Il y a aussi un code inconscient de séduction"

Quant à sa posture, Stephen Bunard explique qu’au regard de son axe de tête, "Emmanuel Macron n’est pas forcément dans le lien et semble vouloir offrir de lui la partie qui analyse". "C’est flagrant si l’on divise son visage en deux, ajoute-il. Du côté gauche, qui est celui de l’intime, le président est très concentré, pas souriant. Tandis que de l’autre côté, celui de la dimension sociale, il a le visage du jeune premier souriant. C’est comme s’il y avait de la gravité à l’intérieur de lui et de la sociabilité à l’extérieur. Comme s’il voulait se suraccommoder socialement". A propos du léger sourire affiché par le locataire de l’Elysée, le synergologue est sans appel : "son sourire unilatéral droit résulte d’un certain effort. C’est un peu forcé".

Publicité
Face à l’objectif du photographe, Emmanuel Macron a choisi de se tenir debout devant le bureau, les mains appuyées dessus. "Poser ainsi ses mains sur une table est une posture de chef d’entreprise" note encore Stephen Bunard qui y voit un même une similitude avec la série "House of Cards". "Cette position est prônée par certains aux Etats-Unis car elle aide à se sentir pus confiant, plus sûr de soi et renvoie l’image d’un pouvoir tranquille", ajoute le spécialiste qui précise qu’en France il est rare que les présidents optent pour elle, de peur de la macro-préhension. En d’autres termes, de renvoyer l’image d’un homme qui a besoin d’une béquille. "On remarque aussi que son épaule gauche (la droite sur la photo) est hypertonique, ce qui traduit l’envie de dire ‘faites-moi confiance’. On retrouve également ce message dans la forme de ses paupières inférieures qui est assez relevée. C’est presque un plissement d’yeux et cela révèle une forme de bien-être mais aussi un code inconscient de séduction", conclut Stephen Bunard.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

mots-clés : Emmanuel macron

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité