Alors que l'épouse de François Fillon est soupçonnée d'avoir été employée fictivement à l'Assemblée nationale, focus sur le métier d'attaché parlementaire. 

Depuis mardi soir, la campagne de François Fillon a pris du plomb dans l'aile. Dans un article, le Canard enchaîné révèle en effet que Penelope Fillon a été employée auprès de son mari, alors député de la Sarthe, et de son successeur, comme attachée parlementaire pendant huit ans. Un poste qui lui aurait permis de percevoir en tout près de 600 000 euros brut.

La situation est loin d'être exceptionnelle en politique. En 2014, Médiapart avait pu avoir accès aux déclarations d'intérêts remplies par les politiques. En tout, l'Assemblée nationale avait rémunéré 52 épouses, 28 fils et 32 filles de députés en 2014. En gros, 1 député sur cinq emploie un membre de sa famille (au Sénat, c'est un sénateur sur 3,5).

Le collaborateur n'est pas employé par l'Assemblée

La pratique peut ne pas être morale, mais elle est en tout cas légale. Les parlementaires disposent d'un crédit mensuel qui leur permet d'embaucher jusqu'à cinq assistants pour l'Assemblée nationale. Ces assistants ne sont pas employés par l'Assemblée, mais par les députés (ou sénateurs) qui sont donc libres de choisir un membre de leur famille.

Des restrictions ont cependant été mises en place en 2013. Si le député emploie un membre de sa famille, il ne peut lui octroyer en salaire plus de la moitié de l'enveloppe lui servant à rémunérer ses assistants parlementaires (qui s'élève à 9561 euros par mois à l'Assemblée nationale). Au Sénat, les élus ne peuvent employer qu'un seul membre de leur famille sur leurs trois collaborateurs (et rémunéré pas plus du tiers de l'enveloppe). Au parlement européen, la pratique est interdite depuis 2009. Mais s'il n'existe pas un lien de sang ou d'union, rien n'empêche d'employer la personne. C'est ce qu'a fait, jusqu'en 2013, Marine Le Pen avec Louis Aliot car ils ne sont pas mariés.

Que fait un collaborateur parlementaire ?

La principale fonction du collaborateur (aussi appelé "attaché" ou "assistant") parlementaire est d'aider le député ou le sénateur dans ses tâches administratives et de communication. Comme l'énonce le site de l'Assemblée, "leur contribution à l’activité du député est variable, allant de simples tâches matérielles à des contributions plus élaborées (discours, amendements)". Les attachés font également des travaux juridiques, des veilles, les liaisons avec la presse et les institutions, etc. 

Publicité
Les collaborateurs sont un millier au Sénat et le double à l'Assemblée. Les deux tiers travaillent dans la circonscription de leur parlementaire, les autres à l'Assemblée nationale. Plus de neuf sur dix sont en CDI, mais il y a des temps partiels et des "abonnés aux CDD", explique Thierry Besnier, secrétaire général du syndicat SNCP-FO, interrogé par BFMtvLe contrat cesse à la fin du mandat si le député n'est pas réélu.

Côté salaire, celui-ci se situe entre 2 200 et 2 600 euros nets par mois d'après les syndicats.

Vidéo sur le même thème : Affaire Pénélope Fillon : "Cela jette un trouble sur certains électeurs"

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité