Pressenti un temps pour devenir le nouveau ministre de l'Ecologie, Nicolas Hulot a finalement décliné l'invitation du président. Même s'il ne sera pas ministre, ce baroudeur aura connu plusieurs vies.

Plagiste, moniteur de voile...

Non. Nicolas Hulot n'entrera pas dans le prochain gouvernement de Manuel Valls prévu mi-février. Approché par le président de la République, qui lui aurait proposé un "super-ministère" de l'Ecologie, le sexagénaire a décliné la proposition. En plus de l'insigne honneur, cela aurait été une ligne de plus sur son C.V impressionnant. Retour sur les vies de ce baroudeur écologiste.

Publicité
Pour se faire de l'argent adolescent, Nicolas Hulot est, comme tout le monde, passé par des petits boulots. Sur la Côte d'Azur, en tant que plagiste, il a ramassé les mégots, aligné les transats et planté les parasols. Pas franchement réjouissant. Nicolas Hulot enchaîne en devenant moniteur de voile. "Il a déjà failli en noyer, des gamins affolés dans leur coquille de noix, sourds aux recommandations inaudibles qui leur parviennent par bribes d'un mégaphone fatigué", indiquait l'Expressdans une biographie en 2006. Puis, il passera ses soirées avec un second gagne-pain, serveur dans un petit bistrot.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité