Selon le "Canard Enchaîné", le livre "Combats" de Pierre Moscovici publié en 2013 aurait été en partie financé par l'argent de Bercy lorsqu'il était ministre de l'Economie. Une information que l'intéressé a récement démenti.
© AFPAFP

Pierre Moscovici aurait-il bénéficié d'un coup de pouce financier pour son livre, intitulé Combats et paru en 2013 afin de faire sa publicité ? Selon les informations du Canard Enchaîné de ce mercredi, rien n'est moins sûr. En effet, ce dernier se serait servi directement dans le budget de Bercy lorsqu'il en était encore le ministre pour rédiger son ouvrage que le journal décrit comme "la pub (privée) de l'homme politique". Information que l'intéressé a fermement démentie.

Dans ses colonnes, l'hebdomadaire révèle qu' "outre des conseils, une aide à l'organisation de réunions et des topos écrits (...), le budget com' du ministère (avait) également financé des notes préparatoires à la rédaction" du livre du principal intéressé. Celles-ci auraient été commandées en vue d'une "mission de conseil en communication" et auraient coûté près de "19 136 euros par mois, de novembre 2012 à fin mars 2013".

A lire aussi :Salariées illettrées : Rachida Dati vole au secours d’Emmanuel Macron

Un livre en tant que ministreMais pour Pierre Moscovici, "jeune" commissaire européen, il est hors de question d'attribuer une sphère privée à son récit. "Il s'agit d'un livre de ministre de l'Economie", s'est-il défendu dans Le Canard Enchaîné. Ce qui selon lui "justifie qu'un conseil en communication ait produit trois petites notes pour faire quelques suggestions très générales en amont sur ce qu'il pourrait être".

Vidéo sur le même thème : Moscovici : "François Hollande est toujours mon ami"

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !