Condamné à quatre ans de prison avec mandat de dépôt, le maire de Levallois est actuellement incarcéré. Sa femme, Isabelle Balkany, a donc pris sa place. En dépit des deux lourdes peines qui les frappent, les époux demeurent très populaires en leur fief. Peut-être même assez pour être réélus…
AFP

Les Balkany, toujours très populaires à Levallois : une commune très bien gérée ?

"On attend de la justice qu'elle soit juste, pas exemplaire", s'indignait récemment l'un des médiatiques soutiens du couple Balkany. Sur le plateau d'Europe 1, notamment, Brice Hortefeux n'a pas hésité à prendre la défense des deux époux qui règnent en barons sur Levallois-Perret depuis près de 30 ans, dorénavant. 

Si sa voix porte peut-être plus que d'autres, il est loin d'être le seul à s'engager en faveur de Patrick et Isabelle Balkany. Nombreux sont les résidents à ne pas comprendre l'incarcération de l'ancien député. "On ne va pas laisser la ville aux charognards", s'agacent certains des fidèles du détenu, dans les colonnes de 20 minutes. Pour l'heure, c'est Isabelle Balkany qui administre Levallois : parce que ses avocats ont interjeté appel et qu'elle ne fait pas l'objet d'un mandat de dépôt - impliquant un emprisonnement immédiat - elle récupère la place laissée par son mari — ainsi que le ferait n'importe quel premier adjoint à la mairie. 

Et le fait est que, aux yeux d'une partie des levalloisiens au moins, le travail accompli ces dernières années a de quoi satisfaire. "On ne parle que de la décision de justice, mais il faut parler de la ville. Tous les services fonctionnent parfaitement. C'est ça, la réussite de Levallois", assure par exemple Giovanni Buono, un commerçant en matériel informatique installé dans le fief des Balkany. "Ils ont amené la sécurité, la joie de vivre et la sécurité aussi", poursuit une autre citoyenne, qui s'exprime pour le pure-player. Un constat partagé par tout ou partie des résidents.

"A date, nous n'avons pas de mesure de la popularité des époux Balkany à Levallois-Perret. Les dernières mesures remontent aux précédentes municipales", note Emmanuel Rivière, directeur général de la Division Public de Kantar (Sofres), pour Planet. "Cependant, les différents micro-trottoirs effectués depuis vendredi et l’ambiance du marché ce week-end donnent effectivement d'un soutien de la population levalloisienne à leur égard, bien davantage qu'un rejet. N'oublions pas que, par le passé, Patrick et Isabelle Balkany avaient fini par perdre la mairie pour ensuite la reconquérir. Ils étaient déjà engoncés dans les affaires à l'époque", poursuit le sondeur, pour qui l'ancien maire de Levallois a "travaillé le territoire avec la même efficacité que s'il s'était entrepris à construire un réseau militant".

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.