Au terme d'un procès de plusieurs mois, le maire de Levallois vient d'écoper de quatre ans de prison ferme avec incarcération immédiate. Sa femme, elle, a été condamné à trois ans.
AFP

Patrick et Isabelle Balkany condamnés : le maire de Levallois passera la nuit en cellule

Il va passer la nuit en prison. Patrick Balkany, maire de Levallois depuis 18 ans et 5 mois à l'heure de la publication de cet article, vient d'être condamné à quatre années de prison ferme avec incarcération immédiate. Le tribunal correctionnel de Paris l'a reconnu coupable de fraude fiscale, rapporte France Info. Avec sa femme, les deux conjoints "ont intentionnellement dissimulé la majeure partie de leurs revenus", ont fait savoir les juges.

Dans le détail, le tribunal retient la "volonté résolue des époux Balkany de dissimuler méthodiquement à l'administration fiscale [...] grâce à des dispositifs sophistiqués [...] l'étendue réelle de leur patrimoine". La peine de Patrick Balkany s'accompagne d'un mandat de dépôt, raison pour laquelle il sera enfermé immédiatement après l'audience ainsi que de dix ans d'inéligibilité. 

Sa femme, Isabelle, est également condamnée : elle écope de trois ans de prison ferme. Pas de mandat de dépôt pour la première adjointe de Levallois-Perret cependant : les juges ont tenu compte de son état de santé "incompatible avec une mesure de détention", lui évitant donc une incarcération à la sortie même du tribunal, indique 20 minutes.

Ces peines, au moins pour Patrick Balkany, correspondent aux réquisitions du parquet national financier (PNF), qui avait porté plainte contre les époux Balkany dès 2015. Il reprochait alors au maire de Levallois et à sa première adjointe de ne pas avoir payé l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) entre 2010 et 2015, quand bien même leurs actifs étaient estimés à 16 millions d'euros annuels au moins. Par ailleurs, ils étaient aussi accusés d'avoir très largement sous-estimé leurs revenus entre 2009 et 2014, omettant de déclarer - et de régler - plus de 4 millions d'euros d'ISF. Contre Isabelle Balkany, le parquet avait demandé quatre ans de prison, dont deux fermes, ainsi que dix ans d'inéligibilité, dont elle a également écopé.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.