Chanoine de Latran et co-prince d'Andorre

Comme le veut une tradition multiséculaire, chaque président français devient dès sa prise de fonction co-prince de la principauté d'Andorre et chanoine de la basilique romaine de Latran, à Rome. 

Son titre religieux remonte à Louis XI, en 1482, et a été renouvelé en 1604 par Henri IV, comme le rapporte La Croix Si, depuis, tous les chefs de l’État portent ce titre, celui-ci était tombé dans l’oubli et c’est René Coty qui l’a remis à l’honneur en 1957. Le général de Gaulle en 1967, Valéry Giscard d’Estaing en 1978, Jacques Chirac en 1996 et Nicolas Sarkozy en 2007 s’étaient rendus à Rome pour prendre possession de leur titre. Ce que n’avaient fait ni Georges Pompidou ni François Mitterrand ni François Hollande. Reste à savoir qu'elle sera la décision d'Emmanuel Macron. Selon Familles chrétiennes, il pourrait choisir de recevoir son titre "lors d’un voyage à Rome avant la fin de l’année afin d’y rencontrer le pape François".

Publicité
Publicité

Concernant son titre princier, cette tradition remonte à Henri IV (encore !). Depuis, les chefs d'Etat français se partagent la fonction de prince de la principauté d'Andorre avec l'évêque d'Urgell, en Catalogne. Les co-princes sont "garants de la permanence et de la continuité de l'Andorre ainsi que de son indépendance et du maintien du traditionnel esprit de parité et d'équilibre dans les relations avec les États voisins", dit l'article 44 de la Constitution d'Andorre.