Ils l'avaient pensé pour financer certaines des importantes dépenses de l'Elysée. La boutique du palais, lancée par Emmanuel et Brigitte Macron n'est malheureusement pas très rentable, assure la Cour des comptes. Un résultat qui a de quoi décevoir.
AFP

Frais de l’Elysée et flop de la boutique du palais : les Macron déçus ?

"On avait l’impression que l’Elysée était devenu une forteresse qui se protégeait de l’extérieur. On va alléger, épurer. Il faut que la lumière entre", lançait Brigitte Macron, en novembre 2018, dans les colonnes du Monde. La première dame évoquait alors l’un des multiples chantiers controversés du quinquennat. Après avoir fait construire une piscine au fort de Brégançon (Var, Provence-Alpes-Côte d’Azur), le couple présidentiel décidait en effet de rénover tout un pan du palais. Tapis, tableaux, mobilier… Tout y est passé. La seule pose de la moquette avait d’ailleurs été chiffrée à… 300 000 euros.

C’est pour couvrir ces importantes dépenses – et probablement pour répondre un tant soit peu aux polémiques – que le couple Macron a décidé de lancer la boutique de l’Elysée. Accessible depuis le site de la présidence, elle regroupe plusieurs produits de fabrication française dont l’achat finance les dépenses du chef de l’Etat et de son épouse. On y trouve, par exemple, des lunettes de soleil à 129 euros, des boules de pétanques aux couleurs de la France à 59 euros le jeu de trois pièces ou des montres tricolores vendues 169 euros.

Problème ? La vente de ces tasses "républicaines" n’aura pas suffit à soutenir toutes les dépenses engagées par la présidence, affirme Gala, qui se base sur les informations de la Cour des comptes, telles que dévoilées par Les Echos. Le quotidien spécialisé en économie est sans appel : les Macron n’ont "pas réussi à doper significativement les ventes". Conclusion ? "L’Elysée n’a ainsi encaissé que 27 833 euros de la vente de mugs à l’effigie d’Emmanuel Macron et autre boules à neige Elysée (pour un chiffre d’affaires total de près de 400 000 euros", assène le journal. Tout juste de couvrir la pose de la moquette, donc…Une situation d’autant plus embarrassante que les dépenses de l’Elysée ont explosées : la Cour des comptes évoque une hausse de 6,6% par rapport au budget prévisionnel. En cause ? Des déplacements présidentiels moins nombreux, certes, mais "plus coûteux" parce que plus longs, jalonnés de davantage d’étapes et plus loin.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.