Alexandra de Taddeo et Benjamin Griveaux ont échangé pendant plusieurs mois, avant de se rencontrer. Devant les enquêteurs, elle n'a pas hésité à livrer des détails sur leur relation et à dire ce qu'elle pensait de lui.
Pas "courageux" ni "sincère" : Alexandra de Taddeo étrille Benjamin GriveauxCopyright Capture d'écran M6

Des messages envoyés sur les réseaux sociaux et une unique rencontre physique. C’est de cette manière qu’Alexandra de Taddeo résume sa relation avec Benjamin Griveaux, ancien candidat aux élections municipales de Paris. Celui qui était porte-parole du gouvernement s’est retiré de la course le 14 février, après la publication, sur les réseaux sociaux, de ses vidéos intimes, envoyées à la jeune femme. S’il garde, depuis, le silence sur cet épisode, Alexandra de Taddeo vient de s’exprimer pour la première fois dans les médias, lors d’un entretien donné à l’émission 66 Minutes de M6. "Ca reste qu’une histoire de photos, de pornographie, on en voit tous les jours… Tout ce qu’il y a eu autour de cette affaire me paraît disproportionné", a-t-elle expliqué lors de cette interview.

Alexandra de Taddeo : un rapport sexuel "consenti" avec Benjamin Griveaux

Parler, Alexandra de Taddeo l’a fait longuement devant les policiers, lors de sa garde à vue le week-end du 15 et 16 février. Comme l’explique Le Parisien, la jeune femme a notamment rappelé le début de ses échanges avec Benjamin Griveaux et a donné des détails sur leur relation. Après plusieurs messages sur les réseaux sociaux, l’étudiante et le porte-parole du gouvernement se sont vus une unique fois, dans l’appartement du XVIe arrondissement d’Alexandra de Taddeo. "Je n’avais pas d’attente, explique-t-elle aux policiers. Au cours de la discussion, il m’a embrassée et bien que je n’étais pas attirée par lui, nous avons eu un rapport sexuel consenti de ma part." 

Selon Le Parisien, qui a eu accès à l’ensemble des procès-verbaux de la jeune femme lors de son audition, elle n’a dissimulé aucun détail aux policiers, affirmant avoir gardé un souvenir "douloureux" de ce rapport. "Il a eu des propos déplaisants au sujet de personnalités du gouvernement, j’ai trouvé cela déplacé", aurait-elle ajouté. Pourtant, Alexandra de Taddeo n’a pas hésité à poursuivre ses échanges avec Benjamin Griveaux. Pour quelles raisons ? Elle n'a pas hésité à dire ce qu’elle pense réellement de celui qui était alors porte-parole du gouvernement.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Affaire Benjamin Griveaux : qui est Alexandra de Taddeo ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.