A nouveau parti, nouveau nom. Mais celui potentiellement choisi par Nicolas Sarkozy ressemble fortement au patronyme de partis déjà existants.

Pour Isabelle Le Callenec, porte-parole de l’UMP interrogée par Le Monde, "ce nom devra être un symbole du message que nous voulons faire passer aux Français et la preuve que le parti a évolué".

A lire aussi : Nicolas Sarkozy a-t-il trouvé un nouveau nom pour l'UMP ?

Et Nicolas Sarkozy n’aimant pas "les acronymes" il pencherait pour "Le Rassemblement" comme nouveau patronyme de son parti. Cependant, ce nom a un air de déjà-vu.

Selon Le Canard enchaîné de ce mardi, le mot "rassemblement" est en effet utilisé par des politiques issus de l’UMP, à l’image de Christian Estrosi dont le mouvement affilié au parti d’opposition s’appelle "Le Rassemblement". Un nom que pourrait difficilement concéder le maire de Nice qui avait déposé les statuts de son mouvement l’été dernier.

Quant à Nicolas Sarkozy, loin de lui l’idée de choisir le "Rassemblement pour le peuple de France" (RPPF). L'appellation a déjà été brevetée par Nadine Morano en octobre 2012 auprès du "Journal officiel des associations".

Il pourrait également faire grincer des dents les adhérents du "Rassemblement Bleu Marine" qui ne souhaiteraient pas voir le patronyme de leur mouvement plagié.

A lire aussi : Changement de nom : la bataille idéologique des partis politiques

Nicolas Sarkozy est donc face à un dilemme, le nouveau nom de l’UMP devant être choisi, dans l’idéal, avant les élections départementales de mars 2015.

Publicité
Le Canard enchaîné ironise et lui conseille d’ores et déjà plusieurs options, à savoir le "Rassemblement pour rien" (RPR), le "Rassemblement des amis de Sarkozy" (RAS) ou "Rassemblement pour l’amitié et la transparence polititque" (RATP).

A voir sur le même thème : L'UMP doit-elle changer de nom et d'adresse pour se relancer ?

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité