Biographe de Jacques Chirac, Jocelyne Sauvard nous raconte comment l'ancien président de la République et son épouse avaient l'habitude de fêter Noël. Du menu aux cadeaux en passant par l'ambiance, vous saurez tout !

Planet : Jacques Chirac est connu pour être un bon vivant. Les repas de Noël étaient-ils à l’image de sa réputation ?

Jocelyne Sauvard* : "Enfant, Bernadette Chirac avait l’habitude de déguster une dinde rôtie dans son jus. Adulte, elle a conservé cette habitude mais elle l’a adaptée aux goûts de son mari. Ainsi à l’Elysée pour Noël, on servait très souvent une volaille aux truffes sous peau, mais aussi de la charcuterie, du boudin blanc et un suprême de volaille au foie gras pour faire plaisir à l’ex-président. ‘Ce n’était pas un client difficile à satisfaire’, raconte l’ancien chef du Palais, Bernard Vaussion à propos de Jacques Chirac qui aimait beaucoup la cochonnaille et les plats traditionnels français. Quant au dessert, même si elle adore le vacherin à la vanille et aux framboises, Bernadette Chirac optait plus volontiers pour une bûche et des fruits et ce, toujours afin de satisfaire son mari et leurs enfants. C’était véritablement un moment qu’ils aimaient partager tous ensemble : parents, enfants, grands-parents (les parents de Bernadette Chirac, ndlr) et même les chiens qui faisaient partie intégrante de la famille.

A lire aussi –Noël à l’Elysée : "Tous les présidents voulaient un repas comme à la maison"

Planet : L’ambiance était donc à la fête ?

Jocelyne Sauvard : L’ambiance était joyeuse mais Noël restait pour l’un comme pour l’autre un évènement important de l’année. A neuf ans, Jacques Chirac était enfant de chœur à l’église Saint-Philippe-du-Roule dans le 8e arrondissement de Paris. Sa mère était catholique pratiquante et chez eux, on ne manquait pas la messe de minuit. Chez Bernadette Chirac, Noël était encore plus important. Les Chodron de Courcel étaient des catholiques pratiquants et chez eux, on ne badinait pas avec la foi ! Il fallait assister à la messe de minuit, faire la crèche, etc… Bernadette Chirac en garde un très bon souvenir : elle a toujours dit avoir eu de ‘la chance’ de grandir dans un tel environnement.

Planet : Que s’offraient Jacques et Bernadette Chirac ?

Jocelyne Sauvard : Bernadette Chirac connaissait la passion de son mari pour les arts asiatiques. Aussi, s’est-elle souvent rendue chez un expert pour lui trouver une statue ou un masque. Elle ne connaissait pas aussi bien que lui cet univers mais savait qui aller solliciter pour viser juste. De son côté, Jacques Chirac optait souvent pour un bijou en or avec des pierres précieuses.

A lire aussi –Jacques et Bernadette Chirac : à cause d’une Américaine, leur mariage a failli ne jamais avoir lieu !

Planet : Selon vous, comment va se dérouler leur Noël cette année ?

Jocelyne Sauvard : Ils n’iront pas au Maroc. La dernière hospitalisation de Jacques Chirac est encore trop récente. On peut donc supposer qu’ils vont rester à Paris et passer le réveillon dans l’hôtel particulier que leur ami Bernard Arnault leur prête depuis quelques mois. Quant au menu, il pourrait être composé de nems aux langoustines, un plat dont raffole l’ancien chef de l’Etat et qui est moins copieux, et donc plus facile à digérer, que les viandes en sauce".

*Jocelyne Sauvard est biographe de Jacques Chirac et l’auteure de Jacques et Bernadette Chirac, une histoire d’amour (éd. L’Archipel)

En vidéo - Noël 2015 : après son hospitalisation, Jacques Chirac rentre chez lui fêter Noël en famille

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Les tarifs réglementés du gaz vont augmenter de 3 % début novembre