Sitôt après sa déclaration à l'issue du second tour des élections régionales, le président des Républicains s'est rendu au Parc des Princes pour assister au match PSG-OL. Un programme critiqué.

Nicolas Sarkozy n’a pas perdu de temps. A 20h15 dimanche soir, le président des Républicains s’exprimait sur l’issue du second tour. Alors que l’union de la droite et du centre est arrivée en tête avec sept régions, contre 5 pour la gauche et aucune pour le FN, l’ex-chef de l’Etat a affiché une gloire modeste. "Ce serait une grave erreur de passer, comme trop souvent, d’une élection à une autre comme si les Français ne nous avaient rien dit", a-t-il estimé dans un discours tourné vers l’avenir. Une fois sa prise de parole terminée, Nicolas Sarkozy ne s’est pas attardé au siège parisien de son parti pour savourer le score de la droite avec les siens : au lieu de ça, il a pris la direction de Boulogne Billancourt pour assister au match PSG-OL. Grand supporter de l’équipe de football parisienne, l’ancien président de la République a en effet tenu à assister à cette rencontre.

Publicité

Moins d’une heure après, il était au Pars des PrincesA 21 heures, soit moins d’une heure après son discours, Nicolas Sarkozy était ainsi installé en tribune, aux côtés du président du club de la capitale, Nasser El-Khelaïfi. Et ce n’est qu’après le match duquel le PSG est sorti victorieux (5-1) que le patron des Républicains a pris le temps de féliciter sur Twitter les candidats de son camp élus au second tour des régionales."Chère Valérie Pécresse, c’est une victoire historique ! La responsabilité qui t’attend est immense, je sais que tu seras à la hauteur. NS", a-t-il ainsi posté sur le réseau social après le sifflet final.

Publicité

Une attitude qui n’a pas fait l’unanimité. De nombreux internautes se sont en effet offusqués de la présence de Nicolas Sarkozy à un match de football en pleine soirée électorale.

En vidéo - Régionales : Nicolas Sarkozy a voté dans le 16e arrondissement de Paris

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :