Ce mercredi 26 novembre, Nicolas Sarkozy est revenu sur les sifflets essuyés par Alain Juppé lors de son meeting à Bordeaux. Planet.fr a fait le tour de ces différentes déclarations pour les comparer.
© AFPAFP

Depuis samedi dernier, c’est le feuilleton politique qui agite la droite. Lors du meeting de Nicolas Sarkozy à Bordeaux, Alain Juppé s’est copieusement fait siffler. Pire, c’est dans sa ville que cela s’est passé. Alors, comment l’ancien président se situe concernant cet incident. Éléments de réponse, en cinq citations.

1. "Je n’ai pas entendu"

C’est ce que l’ex-président a d’abord déclaré au micro du Petit Journal de Canal+. En effet, interrogé sur les sifflets en marge de son meeting à Bordeaux, Nicolas Sarkozy a fait mine de ne pas avoir remarqué la bronca qui est venue perturber le discours d’Alain Juppé.

2. "Croyez-vous que cela soit si aisé d'interrompre une salle de 5000 personnes qui manifestent leurs désaccords sincères et spontanés avec l'orateur?"

Voici ce qu’a expliqué Nicolas Sarkozy aujourd’hui dans les colonnes du Figaro. Si l’on en croît cette citation, il avait donc bien entendu les huées s’abattant sur le maire de Bordeaux. S’il n’a pas bougé pour les interrompre, c’est juste parce que ce n’est pas "si aisé", ce n’est donc pas parce qu’il n’a pas entendu.

Lire aussi : Sarkozy-Juppé : le jeu des 7 ressemblances

3. "Ce n'est pas Alain Juppé qui a été sifflé, c'est ce qu'il a dit"

Toujours dans Le Figaro, l’ancien locataire de l’Elysée a indiqué que ce n’était pas la personne qui était visée, mais bien les propos d’Alain Juppé. "Si j’avais dit la même chose, j’aurais été sifflé moi aussi" a-t-il précisé. Pourtant, aucun sifflet n’a été entendu lorsqu’il a lui-même a évoqué une alliance le centre.

4."Je ne suis pour rien dans les sifflets de Bordeaux, mais je dois dire que Juppé n’a eu que ce qu’il mérite"

Cette fois, c’est Le Canard enchaîné qui rapporte ces propos. Selon l’hebdomadaire satirique, Nicolas Sarkozy estime qu’Alain Juppé ne peut s’en prendre qu’à lui-même. C’est en tout cas ce qu’il aurait dit devant des proches et des journalistes.

5."Quand on ne sent pas une salle, on ne sent pas non plus son électorat"

Encore une citation puisée dans Le Canard enchaîné... Il est vrai que pour sentire les salles, que Nicolas Sarkozy sait de quoi il parle. C’est d’ailleurs ce que son équipe lui a reproché lorsqu’il a évoqué l’abrogation de la loi Taubira lors de son intervention à la réunion du Sens Commun…

Vidéo sur le même thème : Alain Juppé sifflé à Bordeaux

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Tour de France 2019 : un coureur met une fessée à un spectateur !