L'ancien président de la République semblait être plutôt séduit par la politique menée par Emmanuel Macron depuis le début de son quinquennat. Mais il craint que cette politique se termine très mal…
Nicolas Sarkozy pense que la politique d'Emmanuel Macron va très mal finir. ©AFPAFP

Depuis le dîner entre le couple Macron et le couple Sarkozy en juillet dernier, Nicolas Sarkozy ne tarie pas d’éloges sur le nouveau président de la République. À en croire nos confrères du Parisien ce dimanche, cette invitation aurait même marqué le début d'une love-story entre les deux présidents : l'ancien ne cacherait pas être séduit par le nouveau, se retrouvant "un peu dans son tempérament", selon les confidences d'un proche citées par le quotidien. Plus que tout, l'ancien locataire de l'Élysée apprécierait l'éducation d'Emmanuel Macron. "Lui, au moins, il est bien élevé, il est républicain", aurait même lâché Nicolas Sarkozy.

A lire aussi :Nicolas Sarkozy : son étonnante confidence au sujet d'Emmanuel Macron

Prendre exemple sur Nicolas Sarkozy

Une bonne entente partagée des deux côtés, puisque toujours selon Le Parisien, Emmanuel Macron vanterait à son tour les qualités de son prédécesseur en privé. Il inciterait même ses ministres de droite, Gérald Darmanin et Bruno Le Maire, à demander "conseil" à leur ancien chef de file. Mais cette relation va même plus loin, puisque Nicolas Sarkozy, toujours bienveillant, s’inquiète même pour l’actuel chef de l’État qui ne dort que quelques heures par nuit.

Il se montre même alarmiste : face à une société "extrêmement violente" et un Emmanuel Macron trop certain de lui-même, il redouterait une "éruption politique", indique encore Le Parisien. Il aurait même lâché que "ça va très mal finir..."

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.