Alors que leurs relations sont tendues depuis l’affaire Bygmalion, l’ancien chef d’Etat et l’ex-président de l’UMP auraient décidé de faire table rase du passé, à quelques jours du supposé retour du champion de la droite.

Ils seraient sur le point de se rabibocher. Selon les informations du Parisien, Nicolas Sarkozy et Jean-François Copé seraient proches de la réconciliation. Alors qu’ils sont brouillés depuis l’éclatement de l’affaire Bygmalion il y a quelques mois et ne se sont pas vus depuis le 23 mai dernier, le quotidien rapporte qu’une rencontre entre les deux hommes serait prévue "dans les tout prochains jours". L’ancien chef d’Etat et l’ex-président de l’UMP sont en froid depuis que ce dernier s’est retrouvé au cœur de l’affaire de surfacturations pendant la campagne présidentielle de 2012. Le parti s’était retrouvé pointé pour sa mauvaise gestion et Jean-François Copé avait même été contraint de démissionner. Nicolas Sarkozy est "très mécontent  de voir son nom associé à cette curieuse affaire", avait à ce moment-là indiqué Brice Hortefeux. Le plus fidèle lieutenant de l’ancien locataire de l’Elysée avait également précisé qu’il était persuadé que le député-maire de Meaux voulait "(l’)abattre".

"Il n’y a pas longtemps à attendre", assure Brice HortefeuxDe l’eau aurait semble-t-il coulé sous les ponts depuis et Nicolas Sarkozy aurait décidé de pardonner à Jean-François Copé. On ignore encore où leur rencontre devrait avoir lieu. Sans doute dans le bureau de l’ex-président, situé rue de Miromesnil à Paris. Toujours selon les informations du Parisien, un véritable va-et-vient y aurait lieu depuis quelques jours. Plusieurs personnalités politiques y auraient effet été vues en sortir. Autant d’éléments qui semblent corroborer l’hypothèse d’un retour du champion de la droite prochainement. "Il se prononcera dans les prochains jours", a d’ailleurs assuré Brice Hortefeux cette semaine au micro de France Info. "C’est une décision personnelle. Il n’y a pas longtemps à attendre, les candidats pour la présidence de l’UMP doivent se faire connaître au plus tard statutairement le 30 septembre", a-t-il également rappelé.

Publicité
Pour certains observateurs, ce grand retour pourrait avoir lieu le 18 septembre, soit la veille de la seconde grande conférence de presse annuelle de François Hollande. Une manière pour Nicolas Sarkozy de faire d’une pierre deux coups.

 

Vidéo sur le même thème : l'affaire Bygmalion: c'est quoi? - 27/05

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité