Mediapart publie aujourd'hui des extraits des enregistrements de Patrick Buisson qui attesteraient des commandes de sondages de la part de l'Elysée.  
© AFPAFP

© AFP

Une affaire peut en cacher une autre. Mediapart publie ce matin des extraits de conversations issus des enregistrements de Patrick Buisson qui accablent le camp Sarkozy dans l’affaire des sondages commandés par l’Élysée.

Ceux-ci portent sur l’intervention télévisée de DSK sur France 2 quand ce dernier était pressenti, et favori, pour la campagne présidentielle de 2012.   

Observer le potentiel adversaire

Dans cet enregistrement, Patrick Buisson parle avec le conseiller en communication Franck Louvrier d’un sondage "fait sur DSK" mais surtout "fait pour l’Élysée". L’ancien conseiller politique de Nicolas Sarkozy énumère ainsi les erreurs de l’ancien patron du FMI concernant son interview.

Il estime que les téléspectateurs le trouvent "arrogant" ainsi qu’éloigné des préoccupations des Français. Il conclut sa démonstration expliquant que DSK "n’existe que par les faiblesses de Nicolas". Il se satisfait ainsi de constater que le principal concurrent "n’entraîne pas l’adhésion enthousiaste des foules" auprès de Jean-Michel Goudard qui, prophète, confesse craindre en réalité… François Hollande.

Le coût de cette enquête

Une enquête de sondage, ce n'est pas gratuit. Selon le site d’information, la facture délivrée par OpinionWay s’élève à 11.960 euros. Pour Mediapart, ces échanges démontrent que l’Élysée a commandé des sondages réalisés dans l’intérêt du candidat Sarkozy et non dans celui du chef d’État. Ceci relève donc du "détournement de fond public" pour Anticor dans la mesure où le budget alloué à la Présidence a été utilisé à des fins politiques privées et non dans l’intérêt général comme ça devrait l’être.

 Vidéo: l'homme qui murmurait à l'oreille de Nicolas sarkozy

Participez à notre grand jeu de l'été ! Remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.