Figé dans un silence médiatique stratégique, Nicolas Sarkozy se serait agacé que les ténors de l'UMP ne soient pas montés au créneau pendant les fêtes pour attaquer François Hollande.
© AFPAFP

Après avoir reconquis l’UMP, Nicolas Sarkozy s’est administré une cure de désintoxication médiatique, préférant préparer son projet de refonte dans l’ombre.

Lire aussi :  Nicolas Sarkozy : ces indemnités d’ancien président qui dérangent

Mais s’il s’abstient de courir les caméras, il n’admet pas pour autant que les cadres de son parti laissent le champ médiatique libre à François Hollande qui, selon lui, n'a pas été assez chahuté pas les fêtes. En effet, à en croire les informations du Parisien, l’ex-chef de l’État, agacé, en aurait même fait la remarque devant sa garde rapprochée. "Vous-êtes où ? On ne vous entend pas, alors qu’il y a franchement à dire sur Hollande !" aurait lancé Nicolas Sarkozy auprè son état-major.

Comme l'ont noté nos confrères du Lab, cet avertissement a été suivi d’effets dans la mesure où dès le lendemain, les matinales radio et télé ont été squattées par les ténors UMP. On a pu voir par exemple Nathalie Kosciusko-Morizet sur France Inter, Luc Chatel sur RTL ou encore Thierry Solère sur iTélé.

 Vidéo sur le même thème - UMP : Sarkozy casse sa tirelire, le parti "à l’abri de toute contestation" 

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.