Nicolas Sarkozy souhaiterait abandonner l'idée de l'acronyme préférant nommer son parti d'un seul mot. Et ce terme serait par ailleurs en passe d'être choisi.

Dans le meilleur des cas, le président de l'UMP aimerait que tout soit prêt avant les départementales. Pour ce faire, on s’agite dans l’entourage de Nicolas Sarkozy pour trouver quel sera le nouveau du parti dont il a été élu président en novembre dernier. Le trio Wauquiez, NKM et Hortefeux serait par ailleurs à la manoeuvre pour faire avancer le dossier. À en croire les informations du Monde, plusieurs pistes seraient à l’étude.

Lire aussi : Changement de nom : la bataille idéologique des partis politiques

Parmi celles-ci, l’abandon d’un intitulé de type acronyme du genre UMP ou Modem. C’est la porte-parole du parti d’opposition, Isabelle Le Callennec, qui l’a confié au quotidien du soir : "Il n’aime pas les acronymes. Ce nom devra être un symbole du message que nous voulons faire passer aux Français et la preuve que le parti a évolué" a-t-elle fait savoir.

Alors quel est l’intitulé qui a la chance de voir le jour ? Toujours selon Le Monde, la préférence de Nicolas Sarkozy irait vers le nom "Rassemblement". Un terme qui pourrait faire jaser au regard de l’histoire du parti gaulliste fondé sur les bases du RPR, Rassemblement Pour la République. Autre obstacle notable, le mot est déjà utilisé à la droite de l’UMP par le Rassemblement Bleu Marine, succursale mariniste du Front National. Une consonance qui ne jouerait pas forcément à l'avantage du parti d'opposition.

Publicité
Quoi qu’il en soit, Nicolas Sarkozy veut que ça aille vite, histoire que les affiches des candidats aux départementales soient estampillées par cette nouvelle marque. Et ce, même si l’expression "Le Rassemblement" n’est "pas encore définitive" précise Le Monde.

Vidéo sur le même thème : Nicolas Sarkozy sur le plateau de Claire Chazal

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité