La cote de popularité de Nicolas Hulot ne connaît pas la crise. Planet a cherché à savoir pourquoi le ministre de l'Ecologie suscite autant d'engouement.
©AFPAFP

Nicolas Hulot est le ministre qui a le plus la cote. Selon un sondage pour Les Echos publié le week-end dernier, le ministre de la Transition écologique et solidaire est le personnage de l’exécutif qui arrive premier en termes d’image positive. Et ça ne s’arrête pas là, dans un récent sondage YouGov, 50% des Français considèrent Nicolas Hulot comme la ‘’caution écologique’’ du gouvernement.

Il faut dire qu’en matière de protection de l’environnement, le parcours du ministre a de quoi convaincre, à commencer par sa carrière à la télévision. D’abord photographe aux quatre coins du monde, il prend la présentation de l’émission Ushaïa, qui lui permet de devenir un visage familier du petit écran. Il crée également dans les années 90 ce qui deviendra plus tard la Fondation Nicolas Hulot, aujourd’hui présidée par Audrey Pulvar et rebaptisée Fondation pour la Nature et l’Homme. En 2009 dans Le Syndrome du Titanic, il dénonce "l’urgence écologique".

A lire aussiNicolas Hulot : huit choses que vous ne savez probablement pas sur le ministre

Dans son combat pour l’écologie et la protection de la nature, Nicolas Hulot a toujours été pris au sérieux au point qu’il se présentera même à l’élection présidentielle de 2012 en participants aux primaires des verts. Il a d’ailleurs été courtisé par Jacques Chirac comme François Hollande et a conseillé Nicolas Sarkozy. Populaire et plébiscité par les plus grands… Pourtant, rares sont les ouvrages qui ont été consacrés au ministre et qui pourraient expliquer sa popularité et son succès…

Un vernis et quelques éraflures

Une partie de la réponse est peut-être à trouver dans Sain Nicolas de Bérengère Bonte. L’épouse de Nicolas Hulot, Florence, y évoque son côté séducteur, au "sens large". "Il adore voir les gens se mettre à adhérer à ses idées et se mettre à genoux devant lui, il adore ça. (...) Je reconnais que ce n'est pas la partie la plus facile à vivre avec Nicolas", confiait Florence Hulot dans Sain Nicolas. Pourtant Nicolas Hulot refuse cet adjectif : "C'est parce que je suis très secret que tout le monde fantasme sur mon prétendu côté séducteur. Mais qu'en savent-ils, tous ces gens ?"

Bérengère Bonte évoque toutefois un homme très dans le contôle de son image, "quasi paranoïaque", comme le relève Le Point. Certains n’hésitent pas d’ailleurs à écorner cette image de super-héros écologique. Un rapport parlementaire de 2011 relevait que la FNH a établi des partenariats avec des entreprises comme EDF et Véolia ; jugées pas vraiment "écolo-compatibles". Les élus s'interrogeaient alors sur ''la position très mesurée de Nicolas Hulot sur l’énergie nucléaire". Depuis, le ministre a annoncé qu'il envisageait la fermeture de 17 réacteurs à l'horizon 2025 pour permettre de faire avancer la transition écologique. 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Impressionnante sortie de piste d'un avion de la Patrouille de France