La rentrée est à peine démarrée que le cahier de correspondance d'Emmanuel Macron est déjà bien rempli. Le mois de septembre commence de manière plomblée pour le chef de l'Etat…
AFP

Emmanuel Macron face à la démission de Nicolas Hulot

La rentrée 2018 d’Emmanuel Macron a du plomb dans l’aile. Le chef de l’Etat affronte un mois de septembre marqué par plusieurs dossiers brûlants, de la démission de Nicolas Hulot à sa polémique sur les "Gaulois réfractaires au changement". Planet fait le point.

L’exécutif a beau faire honneur à son bilan et rester droit dans ses bottes, le départ de Nicolas Hulot est un coup dur. Le chef de l’Etat qui avait fait sien le slogan "Make the planet great again", va devoir trouver un remplaçant à son désormais ex-ministre très médiatique. L’affaire est d’autant plus corsée que Nicolas Hulot est parti en claquant la porte et pas vraiment sur un mot d’adieu. L’ancien monsieur Ushaïa reproche au gouvernement de ne pas faire de l’écologie une priorité.

A ce premier départ d’une recrue de la société civile s’ajoute la menace d’un autre du même acabit, celui de Stéphane Bern. Missioné pour aider à la sauvegarde du patrimoine, il a récemment poussé un violent coup de gueule contre les moyens qui lui sont alloués, insuffisants selon lui pour mener à bien la tâche confiée. "Je suis arrivé la fleur au fusil et maintenant je vois toutes les attaques contre le patrimoine, y compris au sein du gouvernement. […] Si tout cela n’est qu’un effet d’annonce, je partirai. Je ne veux pas être un cache-misère", a-t-il ainsi déclaré.

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.