L'ancien ministre de la Transition écologique et solidaire a rarement été aussi en colère. C'est un livre qui est à l'origine de son émotion.
AFP

Nicolas Hulot furieux : un livre à l’origine de sa colère ?

"Ne plus me mentir" : c’est le titre du livre à paraître ce 14 septembre, qui reprend deux des plus importantes interviews de Nicolas Hulot. C’est aussi l’ouvrage qui exaspère profondément l’ancien ministre. Et pour cause ! Contrairement à ce qu’affirment plusieurs titres de presse, l’écologiste n’a pas participé à la rédaction de cette œuvre.

A lire aussi : Le nouveau rival d’Emmanuel Macron

"J’ai découvert ce matin que je m’apprêtais à sortir vendredi un livre auquel j’ai participé. Je me suis imposé une période de réserve de silence et de discrétion, mais je voulais simplement apporter un démenti catégorique. Je n’ai prêté mon concours, ni de près ni de loin, à aucun ouvrage et je n’ai aucun ouvrage en gestation", a déclaré Nicolas Hulot, apportant un démenti formel, au micro de France Info.

Il poursuit, visiblement furieux. "Je découvre qu’il y a une tentative d’exploitation, de récupération éditoriale en utilisant mon nom et en faisant croire que je sors un livre. Je pense que cela aurait été particulièrement indécent de sortir un ouvrage 15 jours après ma démission. Ce que j’avais à dire je l’ai dit, donc je voulais simplement dire, en toute sincérité, que je ne suis associé ni de près ni de loin au moindre ouvrage ou à la moindre initiative éditoriale."

L’ex-ministre a également dit regretter "la récupération et la confusion entretenu par certain".

Nicolas Hulot furieux : des révélations sur les coulisses de la présidence d'Emmanuel Macron dans le livre "Ne plus me mentir" ?

Si Nicolas Hulot apparaît en couverture de l’ouvrage, il n’en est donc pas l’auteur. Le livre, qui doit être publié en fin de semaine aux éditions de l’Aube, doit être tiré à 20 000 exemplaires dans un premier temps. A l’intérieur, aucune révélations, assure France Info : sur un peu moins d’une centaine de pages, on retrouve uniquement le verbatim d’un entretien accordé à Le 1 et celui de l’interview dans laquelle il a annoncé sa démission, devant Léa Salamé et Nicolas Demorand.

"La page Hulot au gouvernement se tourne. Mais avant de la tourner définitivement, il est éclairant d’entendre une dernière fois sa parole. Elle sera la borne-témoin d’une ambition déçue. Et peut-être, qui sait, le premier craquement sérieux du macronisme", indique le journaliste Eric Fottorino, pour introduire l’ouvrage.

Vidéo : L'incroyable fortune de Nicolas Hulot