Nadine Morano a publié sur son compte Instagram un selfie sur lequel elle prend la pause aux côtés d'un homme politique extrêment controversé.
AFP

Nadine Morano : tout sourire avec Viktor Orban

La députée européenne Nadine Morano s’est affichée tout sourire en compagnie de Viktor Orban, le Premier ministre hongrois. La photographie publiée le 13 septembre sur le compte Instagram de l’eurodéputée Les Républicains (LR) est le symbole d’une fracture au sein de son parti au sujet du dirigeant hongrois.

Et pour cause : Viktor Orban, membre du Parti populaire européen (PPE) tout comme les députés européens affiliés LR, a été mis en cause mercredi 12 septembre devant le Parlement européen pour les "risques de violation grave de l’Etat de droit" en Hongrie, rapporte Le Figaro. Il est notamment reproché au Premier ministre et à son gouvernement de ne pas respecter les valeurs de "respect de la dignité humaine, de liberté, de démocratie, d'égalité, de l'État de droit" édictées dans l'article 2 du traité européen.

Si la résolution à l’encontre du Premier ministre hongrois a été adoptée, lors du vote les eurodéputés Les Républicains ont fait signe de division. Sur les 16 députés européens, 5 ont voté pour le déclenchement de l’article 7 du traité de l’Union européenne à l’encontre de la Hongrie, 3 pour et 6 se sont abstenus, indique L’Express.

A lire aussiUne majorité divisée ? Qui sont les "frondeurs" de Macron

Nadine Morano : symbole de la division au sein des Républicains

Au sein du parti de droite français, Viktor Orban peut notamment compter dans ses rangs Nadine Morano. L’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy a réitéré son soutien dans un texte accompagnant le selfie. "Je serai toujours du côté des dirigeants européens qui défendent la souveraineté de leur Nation et protègent nos frontières. Je m'opposerai à ceux qui se revendiquent progressistes et laissent notre continent submergé par une immigration illégale dont nos peuples ne veulent pas. Au Parlement européen après un débat transformé en procès j’ai voté contre le rapport de la députée."

Le cas Viktor Orban est controversé en Europe, mais aussi au sein du parti Les Républicains. De son côté, Laurent Wauquiez avait indiqué à l'occasion d'une réunion ne pas vouloir ostraciser le Premier ministre hongrois, indique L’Opinion. Une position à laquelle n’adhère pas Valérie Pécresse. La présidente de la région Ile-de-France a expliqué qu’il est "injustifiable qu'une majorité de députés Les Républicains n'aient pas voté les sanctions à Orban", relaie Le Figaro. L’ex ministre a également réagi sur la photographie publiée par sa collègue au sein du gouvernement Fillon.

Pour Valérie Pécresse, le selfie de Nadine Morano " fait écho à un certain nombre de membres des Républicains qui font ouvertement de la propagande pour la fusion entre la droite et l'extrême droite", précise Le Figaro. Cette publication met en exergue un problème récurrent au sein des Républicains : celui portant sur un éventuel rapprochement avec l’extrême droite.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Polémique : Go Sport lacère ses chaussures invendues