Vexée par sa caricature, Nadine Morano a répondu aux Guignols de l'Info jeudi soir sur Twitter.
© Capture / Canal+

Sa caricature commence à l’agacer. Souvent moquée par les marionnettes des Guignols de Canal + pour son côté franc du collier, Nadine Morano s’en est pris au célèbre programme de la chaîne cryptée sur Twitter.

>> Lire aussi :  Problèmes de vue ou mauvaise foi ? Nadine Morano se fait (encore) railler sur Twitter

En cause, un sketch diffusé le 4 septembre parodiant la bande-annonce du film Lucy de Luc Besson dans lequel elle est présentée comme "utilisant moins de 1% de ses capacités cérébrales". Les auteurs de la pastille humoristique concluent la séquence en annonçant "la femme la plus bête de l’univers". Jeudi soir, un nouveau sketch la présentant comme illettrée a encouragé Nadine Morano à sortir de son silence.

Sur Twitter, l’eurodéputée UMP a répondu à ce sketch en écrivant : "je rêverais d’atteindre 0% de mes capacités pour voir ce que ça fait d’être à votre niveau". Et pour cause, la séquence diffusée hier soir était particulièrement sévère à son égard. Une attaque plutôt vache dont le caractère "méchant" a également été relevé par Jean-Luc Mélenchon, présent sur le plateau du Grand Journal hier soir.

Voir la vidéo ci-dessous : 

Nadine Morano adore se prendre en photos !

Adepte des réseaux sociaux, Nadine Morano ne manque jamais une occasion de partager ses pensées, ou ses photos. Facebook, Twitter, Instagram, l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy adore se mettre en scène dans ce qu'on appelle des "selfies", c'est-à-dire des autoportraits. Petite sélection.

Voir le diaporama

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : Nadine Morano en colère contre Les Guignols de l’Info

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.