La candidate de la liste Parti de Gauche-MRC à la mairie du XIVème arrondissement, Leila Chaibi, sillonne depuis début janvier les rues de la capitale à bord d'un camion aux couleurs du parti transformé ... en une baraque à frites. Une idée originale destinée à se faire connaitre auprès des électeurs.
© CC

Les restaurations rapides ont du souci à se faire. A dix jours des élections municipales,  le Parti de Gauche poursuit sa stratégie. La fomation politique dirigée par Jean-Luc Mélenchon effectue, depuis le mois de janvier, le tour du XIVème arrondissement à bord d'un camion rouge pour distribuer des frites aux passants. C'est la candidate Léila Chaibi qui est à l'origine de cette initiative.

Attirer l'attention des électeurs

Candidate aux législatives 2012, habituée aux joutes électorales, Leila Chaibi a du revoir malgré tout sa stratégie à quelques jours du scrutin municipal. Elle a déploré le manque d'intérêt des habitants "qui slaloment entre les tracts et n'y pretent aucune attention". "Il y a une overdose généralisée" assure la candidate âgée de 32 ans sur Francetvinfo.  Les frites sont distribuées le mercredi, le samedi et le dimanche. A titre d'exemple la sortie des collèges, où les adoslecents sont invités par Leila Chaibi à "passer le tract à leurs parents".

Nathalie Kosciusko-Morizet raillée

La distribution de frites rencontre également un succès parmi les autres responsables politiques. Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP), qui brigue la succession du socialiste de Bertrand Delanoë à l'Hotel de Ville, s'est offerte une barquette de frites tout comme  le maire d'arrondissment sortant, le socialiste Pascal Cherki qui " les a beaucoup appréciés " selon Leila Chaibi.  Cette dernière a raillé l'une des propositions de NKM visant à instaurer la gratuité des transports pour les étudiants. Le Parti de Gauche a surenchéri de façon ironique à l'ancien maire de Longjumeau (Essonne). Des pass "Navi'gauche", appelant à la gratuité des transports pour tous sont distribués. Au dos du tract, format carte à puce, le pass Navig'or, pour ceux qui ont les moyens de "faire des rencontres dans le métro". 

" On achète pas les gens avec des frites "

Malgré la volonté des autres candidats parisiens du Parti de Gauche de s'inspirer des actions menées par Leila Chaibi, celle-ci préfère relativiser le succès des frites electorales. "On achète pas les gens avec des frites" assure la candidate, "mais on est dans une campagne parisienne très bipolarisée, où il est difficile de se faire entendre".

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.